Légende du Far West américain, William Henry McCarty, plus connu sous le nom de Billy The Kid, fut un hors-la-loi des plus notoires.

Après leur première rencontre, Bonnie Parker et Clyde Barrow deviennent inséparables dans la vie comme dans les mauvais coups.

Bruno Sulak est un voyou au grand cœur. D’abord légionnaire, puis voleur multirécidiviste, il a toujours réussi à ne pas utiliser la violence comme fait d’arme, même durant ses évasions spectaculaires.

Quand on lui demande s'il n'a pas eu tendance à embellir sa vie pour la rendre plus fascinante, il répond: «Non. Je n'ai jamais menti. Sauf aux juges et aux policiers !».

Georges Boucheseiche est l’homme de toutes les embrouilles. D’un passage à la Gestapo, il a atterri dans le gang des Tractions Avant à la Libération. Gangster aguerri, il devient un «barbouze» dans les années 60.

Mesrine, gangster mégalo? C'est en tout cas ce qu'on dit de lui. Arrogant et charmeur, il aimait se donner en spectacle, s'inventer des méfaits qu'il n'avait pas commis, se décrire plus terrible qu'il ne l'était vraiment.

Jesse James est mort à 34 ans en avril 1882, lâchement abattu dans le dos par Robert Ford, un membre de sa bande.

Figure du milieu parisien des années 40 et de l'après guerre, Jo Attia est un truand carriériste.

John Dillinger et son gang ont multiplié les braquages de banques, laissant plusieurs cadavres sur leur passage. Ses multiples évasions ont fait enrager le  FBI qui le déclara «premier ennemi public n°1» et organisa sa traque.

Pendant 2 ans, Jules Bonnot, petit mécanicien anarchiste, a défrayé la chronique avec ses braquages sanglants. Aidé par ceux que l’on a appelés «la bande à Bonnot», ils ont volé et tué plusieurs personnes, sous l’égide de l’anarchisme.