Dossier /

Allan Pinkerton

Homme de justice profondément attaché aux États-Unis, Allan Pinkerton fait partie des personnages légendaires qui fondent l’histoire américaine. Immigré d’Écosse à la moitié du 19ème siècle, il crée à Chicago la 1ère agence de détective privé du Nouveau Continent, la National Pinkerton’s Detective Agency. Son intégrité et sa détermination lui assurent un succès inespéré. De l’attentat déjoué contre Lincoln à l’arrestation des mercenaires les plus célèbres, Allan Pinkerton a littéralement inventé la profession de détective et fait encore aujourd’hui figure de pionnier dans la création des services secrets.

Allan Pinkerton est né le 25 août 1819 à Glasgow en Écosse, dans une famille modeste dont le père William est sergent de police. Le petit Allan est vif et très curieux. Il n’hésite pas à remplacer ses devoirs par des excursions dans la forêt pour chasser ou des parties de pêche sur la rivière Clyde. 
Lorsque Wiliam meurt dans une émeute, Allan se met à travailler pour nourrir sa mère. Il est d’abord coursier puis apprenti fabriquant de tonneaux chez McCauley Cooperage Works. Il gravit les échelons et devient responsable, augmentant ses revenus. Impliqué politiquement, il défend les Chartist, un groupe révolutionnaire qui dérange le gouvernement et demande à se faire entendre. Il épouse en 1842 Joan Carfrae. Mais alors qu’ils avaient prévu une lune de miel en Écosse, on prévient Allan à la sortie de la messe qu’un groupe de soldats du gouvernement est en route pour l’arrêter.

Allan Pinkerton

Le départ pour le Nouveau Continent est fixé au lendemain, les époux Pinkerton embarquent le 14 mars sur un navire à destination d’Halifax au Canada. La traversée de l’Atlantique se déroule sans problème jusqu’à ce que le bateau se rapproche des côtes et doive affronter une tempête côtière. Après avoir résisté aux vents, le navire heurte des rochers et sombre, jetant les passagers à la mer. Ils échouent sur une plage inconnue et se retrouvent entourés d’indiens qui demandent leur tribut. Me Pinkerton leur laisse sa bague de fiançailles. Bientôt secourus, les nouveaux mariés ont tout perdu dans le naufrage mais Allan entend parler d’une ville en pleine expansion qui pourrait les accueillir, il décide donc d’emmener sa femme avec les moyens du bord jusqu’à Chicago. La logique implacable de Pinkerton lui fait dire qu’il y a là-bas du travail plus qu’il n’en faut pour un fabriquant de tonneau, toutes les marchandises étant transportées dans des barriques. En effet, Allan trouve un emploi très vite dans la communauté écossaise et fait ses preuves en quelques mois.

Intrépide et sûrement hyperactif, Allan voit plus loin et veut après quelques mois ouvrir son propre commerce. Il se penche vers la commune de Dundee, à 40 miles de Chicago, où les commerçants se plaignent du prix des tonneaux. Acheminés depuis Chicago, leur coût est supérieur mais les habitants n’ont pas d’autres alternatives. Pinkerton se lance dans une fabrique hors de la ville à des coûts moindre et son business se développe très vite. Toujours à l’affût d’une opportunité, il décide d’aller chercher lui-même son bois sur une île inhabitée de Dundee. Pourquoi payer quand on peut se servir gratuitement? L’île supposément déserte porte les traces d’un campement récent et certains détails retiennent l’attention de Pinkerton. Il sait qu’une arnaque aux fausses factures fait rage dans la région mais personne n’a encore été arrêté faute de preuves. Considérant l’île comme une planque ingénieuse, Pinkerton fait part de ses découvertes au shérif et une semaine de surveillance s’avère assez pour prouver qu’il avait vu juste. C’est d’ailleurs lui qui fait tomber tout le réseau, provoquant un flagrant délit tout en utilisant une méthode révolutionnaire, le travail «sous couverture». Impressionné par ses procédés, le chef du comté lui offre un poste d’enquêteur dans son service. Pinkerton accepte, installe sa famille à Chicago et se lance dans la carrière pour laquelle l’histoire des Etats-Unis se souviendra de lui.

 

Les débuts de l’agence Pinkerton

Lorsqu’il revient à Chicago, Pinkerton est très enthousiaste au sujet de son nouveau travail mais sa femme lui ayant donné 3 enfants, William né en 1846 puis les jumeaux Robert et Joan, il doit revoir ses exigences salariales. Soit il retourne à son commerce de tonnelier, soit il s’installe à son compte en tant que détective. L’idée le séduit mais c’est une première en Amérique et il n’est sûr de rien. Aventurier dans l’âme, il pose la plaque de la Pinkerton’s National Detective Agency au 151 de la 5ème avenue et commence à faire de la publicité. Il présente son business comme garant de  résultats certes, mais également garant d’une éthique et d’une morale qui sont ses meilleurs arguments. Visionnaire dans ses méthodes, il crée également un logo représentant un œil ouvert et choisit comme slogan une phrase encore célèbre aujourd’hui: «We never sleep» (nous ne dormons jamais).

Le logo de l'agence - DR

Les appels arrivent très vite et Pinkerton travaille à plein régime dès la 1ère année. Il doit recruter de nouveaux agents, son exigence est grande et travailler à la Pinkerton’s se mérite. Honnête et intègre, Allan Pinkerton entend que ses agents le soient aussi, seule compte à ses yeux la traque des hors-la-loi sans compromission. Dès les 1ères années il s’entoure des meilleurs et les résultats sont excellents. Vols de trains, attaque de diligences postales, de banques, trafics en tous genres, les agents de L’œil tel qu’il est alors surnommé, font un boulot irréprochable. Pinkerton engage même une femme en tant qu’agent, 40 ans avant que la police ne se décide à le faire aux USA. Kate Warne défend son cas et fait par la suite preuve d’une loyauté et d’une efficacité sans pareille jusqu’à devenir la responsable des agents féminins au sein de la Pinkerton’s. Timothy Webster fait également partie des agents indéfectibles du début. La réputation de l’agence grandit et les cas d’abord locaux deviennent nationaux, les affaires traversant les états, la traque d’un escroc dépassant les frontières. Dans ce contexte, Pinkerton doit veiller sur l’administratif et collaborer avec tous les techniciens et forces de police locales pour s’assurer que ses agents bénéficient d’un matériel de pointe.

Certaines affaires lui reviennent tout de même et prouvent que son talent est toujours là. Lors du cas de l’Adams Express par exemple, son flair et son intuition le conduisent directement au coupable. La compagnie de chemin de fer qui assurait le Columbus, Georgia-to-Montgomery, Alabama, avait déjà perdu en 1858 plus de 50.000$ par un mystérieux stratagème. L’argent était scellé dans de grosses boites en bois, puis chargé, puis surveillé tout au long du trajet puis déchargé mais entre temps il avait… disparu ! La compagnie bien en peine de pouvoir désigner un coupable fait appel à Pinkerton qui met ses meilleurs agents dont Warne sur le coup et finit par démasquer Maroney, l’un des 2 employés à avoir la clé, qui avec la complicité de sa femme, détournait l’argent depuis plusieurs mois déjà. 

 

Les années Lincoln

En 1860, Abraham Lincoln fait campagne pour la présidence des Etats-Unis, mais ses positions claires contre l’esclavagisme dérangent les riches propriétaires terriens du sud qui menacent de quitter l’Union s’il est élu. Les tensions montent et Pinkerton n’est pas surpris lorsqu’il reçoit en janvier 1861 un appel de Samuel Felton, le président de compagnie de chemin de fer de Philadelphia, Wilmington et Baltimore, qui craint que ses lignes ne soient attaquées. Pinkerton place donc des agents dans chaque gare mais ne découvre aucun complot visant à détruire les lignes. En revanche il glane suffisamment d’informations pour être sûr qu’une tentative d’assassinat contre Abraham Lincoln est en train de se préparer. Le futur président vient d’être élu par le Congrès et doit passer par Baltimore le 23 février, quelques heures avant de se rendre à Washington DC pour son investiture. L’itinéraire et le programme du déplacement présidentiel étant publiés dans tous les journaux du pays, les membres du Knights of the Golden Circle (les chevaliers du cercle d’or) n’ont aucun mal à organiser le scénario de l’assassinat dans ses moindres détails. Pinkerton, qui connaissait Lincoln avant qu’il ne se lance en politique, réussit à le joindre tandis qu’il était à 2 étapes de son arrêt à Baltimore. Les 2 hommes se rencontrent et Lincoln accepte de confier la Pinkerton sa propre sécurité. Irréprochable comme à son habitude, Pinkerton organise un itinéraire bis tenu secret, arrange tous les transports et assure l’arrivée du nouveau président sain et sauf à Washington DC.

Pinkerton en compagnie d'Abraham Lincoln

Lorsque la guerre éclate en 1861, Lincoln entend recoller les morceaux et appelle à ses côtés George Brinton McClellan pour diriger l’armée du Potomac. Ce dernier considère Allan Pinkerton comme un espionidéal et sur l’accord de Lincoln, lui confie des missions d’espionnage au Sud. Il prend avec lui ses meilleurs agents, qu’il place en Virginie ou dans le Tennessee pour récupérer des informations militaires capitales pour les armées du Nord. Lorsque McClellan devient responsable de l’armée de l’Union, il compte sur Pinkerton pour continuer son travail au Sud mais Lincoln préfère utiliser ses compétences pour du contre espionnage sur place, aux alentours de Washington City et dans la ville même. Le président considère que beaucoup trop d’informations ont fui vers le Sud. Dès lors, même si ses agents continuent de travailler sous couverture au Sud, Pinkerton reste au Nord et mène de passionnantes enquête telle celle qui mène à l’arrestation de Rose O'Neal Greenhow, une espionne dont la mondanité et la classe préservaient de tout soupçon. Remercié en 1862 par Lincoln suite à une erreur d’anticipation, Pinkerton regagne ses pénates et continue de travailler pour le gouvernement jusqu’à la fin de la guerre, en empêchant les malintentionnés de profiter des circonstances de guerre exceptionnelles par exemple.

 

Transmission

Lorsqu’il rentre à Chicago, Pinkerton trouve non pas 1 mais 3 agences à faire tourner, 2 nouvelles ayant été implantées à Philadelphie et New York. Ses 2 fils le rejoignent, William le détective dans l’âme et Robert l’administrateur qui crée la 1ère base de donnée nationale des criminels aux Etats-Unis. Son système servira de modèle lors de la création du FBI.

L’agence connaît son âge d’or, des bureaux ouvrent à Ouest, la base de données s’élargit, les criminels les plus connus à l’époque et encore légendaires aujourd’hui tels Butch Cassidy, le Sundance Kid, "Black Jack" Tom Ketcham, le gang Burrow, Hillary Farrington, les frères Reno… Le réseau Pinkerton est alors tellement développé que le slogan devient réalité, les agents ne dorment jamais et sont partout. Un cauchemar pour les mercenaires en tous genres.

La tombe de Pinkerton au cimetrère de Graceland

La réputation des Pinkertons reste irréprochable et leur longévité donne du poids à leurs valeurs d’honnêteté, d’intégrité et persévérance. Allan Pinkerton meurt le 1er juillet 1884 des suites d’une morsure à la langue qui s’est gangrenée. Il est enterré au cimetière de Graceland à Chicago. Ses fils assurent la relève, puis l’agence reste dans la famille durant quelques générations, se spécialisant dans le préventif, l’information aux populations mais aussi la défense des grands industriels du pays. La Pinkerton’s Agencyexiste encore aujourd’hui en tant que filiale du géant suédois Sécuritas AB et fournit des systèmes de surveillance à la pointe de la technologie.

 

Allan Pinkerton en quelques dates

  • 25 août 1819: Naissance d’Allan Pinkerton à Glasgow en Écosse
  • 13 mars 1842: Mariage d’Allan avec Joan Carfrae
  • 14 mars 1842: Départ pour le Canada
  • 1846: Naissance de William Pinkerton
  • 1847: Naissance de Robert et Joan, des jumeaux
  • 1849: Pinkerton est embauché comme enquêteur par la police de Chicago
  • 1850: Fondation de la Pinkerton’s National Detective Agency
  • 1858: L’affaire de l’Adams Express est résolue
  • 1860: Campagne électorale d’Abraham Lincoln et tensions entre le nord et le sud
  • 1861: Élection de Lincoln et évitement par Pinkerton d’une tentative d’assassinat à la gare de Baltimore, Allan devient espion pour le compte du gouvernement
  • 1862: Remercié par un Lincoln insatisfait, Pinkerton quitte son poste d’espion
  • 1865: Pinkerton rentre à Chicago et reprend les rennes de l’agence
  • 1884: Décès d’Allan Pinkerton des suites d’une morsure de la langue qui s’est gangrenée 

 

Bibliographie

  • The Pinkerton Story
    James David Horan, Howard Swiggett
    Putnam
    1951
    ​​​​​​​
  • Desperate Men 
    James D Doran
    NY: Doubleday & Co
    1962
     
  • Allan Pinkerton - America's First Private Eye
    Sigmund A Lavine 
    NY: Dodd, Mead & Co
    1963
     
  • The Eye That Never Sleeps: A History of the Pinkerton National Detective Agency
    Frank Morn
    Bloomington: Indiana University Press
    1982
     
  • Civil War Dictionary  
    Mark M Boatner III
    NY: Vintage Books/Random House
    1991
     
  • The War Between the Spies 
    Alan  Axelrod
    NY: The Atlantic Monthly Press
    1992
     
  • Western Lawmen & Outlaws 
    ​​​​​​​Jay Robert Nash
    NY: Da Capo Press
    1994
     
  • The Napoleon of Crime 
    Ben  Macintyre
    NY: Delta Books
    1997