Belle Gunness

Belle Gunness, plus connu sous le nom de Dame Barbe Bleue, est l’une des tueuses en série les plus célèbres. Dans ce domaine plutôt réservé aux hommes, elle a su faire d’elle une véritable légende en tuant une cinquantaine de personnes et en réussissant l’exploit d’échapper à la police.

Brynhild Storset nait en 1859 dans un petit village norvégien et a une enfance pauvre et ennuyeuse. C’est donc sans hésiter qu’elle saisi à 21 ans l’opportunité de partir au Etats-Unis, et vivre le rêve américain. Elle débarque à Chicago en 1881 et s’installe dans une communauté norvégienne grandissante. Là, elle américanise son prénom de devient Belle Storset. 4 ans plus tard, elle rencontre Mads Sorenson, jeune émigré norvégien, qu’elle épouse.

Après quelques années de mariage, Belle Sorenson est devenue une femme travailleuse et la mère de deux enfants. Mais elle s’ennuie et n’a pas la vie luxueuse dont elle rêvait. En 1896, le couple décide de monter une confiserie, pour améliorer ses revenus. C’est un échec. Au bout d’un an, la boutique prend feu. Belle dira que c’est à cause de l’explosion d’une lampe à essence. Bien que rien n’ai pu le prouver, la compagnie d’assurance versera au couple Sorenson une somme d’argent confortable. 

Quelques mois plus tard, Belle donne naissance à une petite fille, tandis que, toujours la même année 1897, la fille ainée du couple décède de coliques aigües, comme le diagnostiquera le médecin de famille. Si tout semble indiquer un empoisonnement, aucunes enquêtes ne sera menée. Une assurance vie avait été prise pour Caroline, et les Sorenson reçoivent une nouvelle prime. 

Avec l’argent des 2 primes, le couple achète une grande maison. En 1898, nouvel incendie, nouvelle prime d’assurance. La même année, Alex, le 2ème enfant du couple meurt dans les mêmes circonstances que sa sœur. Même diagnostique que pour Caroline, même prime d’assurance. Les Sorenson achètent de nouveau une maison, plus grande que la précédente. Ils adoptent une petite fille, Jennie Olsen, et, en 1899, Belle met au monde une nouvelle fille.

En 1900, Mads Sorenson ne travaille plus depuis quelques temps déjà, à cause d’une maladie cardiaque qui lui impose un traitement compliqué. Le 30 juillet, il meurt subitement. Belle reconnait lui avoir donné une poudre pour l’aider à guérir d’un mauvais rhume, et bien que tout les symptômes concordent sur un empoisonnement à la strychnine, le médecin conclura à une crise cardiaque. Par chance pour Belle, les 2 assurances vies prisent pour son mari avaient doublée de valeur le jour même. Elle vend sa maison de Chicago et part avec ses 3 enfants s’installer à La Porte, dans l’Indiana, où une importante communauté norvégienne s’est constituée.
 

Un nouveau départ

Belle Gunness, plus connu sous le nom de Dame Barbe Bleue, est l’une des tueuses en série les plus célèbres. Dans ce domaine plutôt réservé aux hommes, elle a su faire d’elle une véritable légende en tuant une cinquantaine de personnes et en réussissant l’exploit d’échapper à la police.

Brynhild Storset nait en 1859 dans un petit village norvégien et a une enfance pauvre et ennuyeuse. C’est donc sans hésiter qu’elle saisi à 21 ans l’opportunité de partir au Etats-Unis, et vivre le rêve américain. Elle débarque à Chicago en 1881 et s’installe dans une communauté norvégienne grandissante. Là, elle américanise son prénom de devient Belle Storset. 4 ans plus tard, elle rencontre Mads Sorenson, jeune émigré norvégien, qu’elle épouse.

La Porte, dans l'État de l'Indiana

Après quelques années de mariage, Belle Sorenson est devenue une femme travailleuse et la mère de deux enfants. Mais elle s’ennuie et n’a pas la vie luxueuse dont elle rêvait. En 1896, le couple décide de monter une confiserie, pour améliorer ses revenus. C’est un échec. Au bout d’un an, la boutique prend feu. Belle dira que c’est à cause de l’explosion d’une lampe à essence. Bien que rien n’ai pu le prouver, la compagnie d’assurance versera au couple Sorenson une somme d’argent confortable. 

Quelques mois plus tard, Belle donne naissance à une petite fille, tandis que, toujours la même année 1897, la fille ainée du couple décède de coliques aigües, comme le diagnostiquera le médecin de famille. Si tout semble indiquer un empoisonnement, aucunes enquêtes ne sera menée. Une assurance vie avait été prise pour Caroline, et les Sorenson reçoivent une nouvelle prime. 



Belle et ses enfants, Mirtl, Lucy et Philipp

Avec l’argent des 2 primes, le couple achète une grande maison. En 1898, nouvel incendie, nouvelle prime d’assurance. La même année, Alex, le 2ème enfant du couple meurt dans les mêmes circonstances que sa sœur. Même diagnostique que pour Caroline, même prime d’assurance. Les Sorenson achètent de nouveau une maison, plus grande que la précédente. Ils adoptent une petite fille, Jennie Olsen, et, en 1899, Belle met au monde une nouvelle fille.

En 1900, Mads Sorenson ne travaille plus depuis quelques temps déjà, à cause d’une maladie cardiaque qui lui impose un traitement compliqué. Le 30 juillet, il meurt subitement. Belle reconnait lui avoir donné une poudre pour l’aider à guérir d’un mauvais rhume, et bien que tout les symptômes concordent sur un empoisonnement à la strychnine, le médecin conclura à une crise cardiaque. Par chance pour Belle, les 2 assurances vies prisent pour son mari avaient doublée de valeur le jour même. Elle vend sa maison de Chicago et part avec ses 3 enfants s’installer à La Porte, dans l’Indiana, où une importante communauté norvégienne s’est constituée.

Belle Gunness

Révélation de l’horreur

Le frère de Andrew Helgelein, l’un des prétendants de Belle, arrive alors dans le bureau du shérif Al Smutzer. Il a lu dans les journaux que la ferme avait brûlé et voulait avoir des nouvelles d’Andrew, qui n’avait donné aucun signe de vie depuis son séjour à La Porte. Mais bien sûr, dans la petite ville, personne ne sait ce qu'il est advenu de ce prétendant, soit disant reparti chez lui.

Tombe de Andrew Helgelein 

Des doutes émergent dans l’esprit du shérif. Surtout, le corps décapité retrouvé carbonisé dans la ferme ne semble pas être celui de Belle Gunness. Il est plus petit et moins corpulent que celui de la prétendue victime. Avec le recul, tout le monde commence à se demander comment Belle s’assurait un train de vie plus que confortable malgré les maigres revenus que lui apportait sa ferme. 

Des fouilles sont organisées dans ce qu’il reste de la ferme. Al Smutzer veut trouver la tête du cadavre. Des affaires appartenant à divers ouvriers ou prétendants disparus sont retrouvés. Puis une cage thoracique d’homme, les os d’un bras et un squelette complet. La tête, elle, reste introuvable.

Fouilles des ruines de la ferme Gunness

En creusant une fosse à ordures derrière la ferme, plusieurs morceaux de corps sont retrouvés emballés dans des sacs de farine. Au total, ce sont 4 corps complets qui seront retrouvés : 2 hommes et 2 femmes, dont la jeune Jennie Olsen. D’autres fouilles mettent à jour d’autres cadavres et des morceaux de squelettes qui resteront anonymes. L’enquête conclura que Belle découpait ses victimes et les donnait à manger aux cochons. Au total, celle que la presse nationale surnomme Dame Barbe Bleue est accusée d'avoir tué 49 personnes.

Cadavre de Andrew Helgelein 

La tête du corps découvert dans les cendres de la ferme n’ayant pas été retrouvée, le shérif n’aura d’autre choix que de conclure que Belle Gunness a été « assassinée de mains inconnues ». 

Une tueuse insaisissable

L’affaire Belle Gunness ne s’arrête pas là pour autant. De nombreux témoins disent qu’un membre de leur famille a disparu après avoir séjourné à la ferme Gunness. Et qu’ils avaient tous sur eux une forte somme d’argent en y arrivant. On estime à plus de 100 000 dollars, véritable fortune pour l’époque, la somme dérobée par Belle à ses victimes. 

Ray Lamphere, un de ses ouvriers, prétend l’avoir conduite à la gare de Stillwell le jour où elle a mis le feu à sa ferme. Le 30 avril, un homme aurait vu Belle Gunness boire tranquillement un café chez un ami à elle, Almetta Hay, chez qui 10 ans plus tard on retrouvera un crane, caché entre deux matelas. En 1917, un ami d’enfance de Belle la reconnaît dans un hôpital. Mais elle disparaît avant l’arrivée de la police. En 1931, un procureur de Los Angeles prévient le shérif de La Porte qu’il enquête sur une femme qui aurait empoissonné son mari à la strychnine. Il pense qu’il peut s’agir de Belle Gunness. Mais en ces temps de crise, le petit comté ne peut se permettre d’envoyer des agents en Californie, et la suspecte meurt de la tuberculose avant son procès, laissant le question sans réponse.

Ray Lamphere

En 1935, plusieurs témoins affirment que la tenancière d’un bordel de l’Ohio ressemble étrangement à Dame Barbe Bleue. Quand l’un, plus téméraire que les autres, se risque à aller voir la vieille femme et l’appeler Belle, il se fait violement expulser de l’établissement.

The truth about Belle Gunness, de Lillian de la Torre

Ainsi, nul ne sait vraiment ce qu’est devenue la veuve noire la plus célèbre des Etats-Unis. Entre horreur, mystères et fantasmes populaires, l’énigme Belle Gunness reste un siècle plus tard toujours irrésolu.
 

Belle Gunness en quelques dates

  • 1859 : Née Brynhild Storse en Norvège
  • 1881 : Arrivée aux Etats-Unis
  • 1885 : Epouse Mads Sorenson
  • 1897 : Mort de Caroline, fille aînée de Belle et Mads Sorenson
  • 1898 : Mort d’Alex, 2ème enfant de Belle et Mads Sorenson
  • 30 juillet 1900 : Mort de Mads Sorenson
  • Fin 1900 : Déménagement à La Porte, Indiana
  • 1902 : Mariage avec Peter Gunness
  • 16 décembre 1902 : Mort de Peter Gunness
  • 1906 : Disparition de Jennie Olsen, fille adoptive de Belle Gunness
  • 28 avril 1908 : Incendie de la ferme Gunness et découverte des corps des trois enfants de Belle ainsi que d’un cadavre décapité présumé être le sien
  • 30 avril 1908 : Belle Gunness aurait été vue chez un ami à elle, Almetta Hay
  • Mai 1908 : Découverte de nombreux cadavres dans les restes de la ferme Gunness
  • 1917 : Belle Gunness est reconnue dans un hôpital mais fuit avant l’arrivée de la police
  • 1931 : Une femme suspectée d’être Belle Gunness est arrêtée pour avoir empoisonné son mari et meurt avant que le rapprochement n’ait pu être établi
  • 1935 : Belle Gunness serait reconnue comme étant la tenancière d’une maison close
     

Sources et Crédits photographiques

Sources :

//www.tueursenserie.org/spip.php?article43
//www.blogg.org/blog-79310-billet-belle_gunness_la_dame_-1007096.html
//www.echolalie.org/wiki/index.php?ListeDeFemmesMechantes
//fr.wikipedia.org/wiki/Belle_Gunness
//www.laportecounty.net/history/belle_gunness.html

Crédits photographiques :

Photo 1 : Belle Gunness, libre de droits
Photo 2 : Situation géographique de La Porte © City Data
Photo 3 : Belle et ses enfants Mirtl, Lucy et Philipp, libre de droits
Photo 4 : Belle Gunness, libre de droits
Photo 5 : Tombe de Andrew Helgelein © Bjarne Vestmo 
Photo 6 : Fouilles des ruines de la ferme Gunness, © Chicago Historical Society
Photo 7 : Cadavre de Andrew Helgelein © Anne Berit Vestby 
Photo 8 : Ray Lamphere, © La Porte County Historical Society Museum
Photo 9 : The truth about Belle Gunness, de Lillian de la Torre, © Gold Medal Books

Bibliographie et Filmographie sélective

The truth about Belle Gunness, de Lillian de la Torre, éditions Gold Medal Books, 1955

Belle Gunness, The Lady Bluebeard, de Janet L. Langlois, éditions World, 1985

People Murdered in Indiana: Lyman Bostock, Belle Gunness, Murder of Shanda Sharer, Anthony Spilotro, Sylvia Likens, Fall Creek Massacre, collectif, éditions Books LLC, 1988

The mistress of murder hill : the serial killing of Belle Gunness de Sylvia Elizabeth Shepherd, éditions 1st Books Library, 2001

Murder most rare : the female serial killer, de Michael Kelleher et C.L. Kelleher, éditions Dell, 1999

Filmographie

Method, de Duncan Roy (2004) avec Elizabeth Hurley. Adaptation contemporaine.

 


Étiquettes: Belle Gunness