Ed Gein

Ed Gein
Ed Gein

 

Edward Theodore Gein est un tueur en série américain du milieu du 20ème siècle. Si, officiellement, il n’a été reconnu coupable que deux meurtres, beaucoup d’autres lui sont visiblement imputables. Sa particularité: il se servait de la peau de ses victimes pour fabriquer des objets aussi divers que variés.

 

Edward Theodore Gein nait en aout 1906 à La Crosse, petite bourgade du Wisconsin, dans le nord des Etats-Unis. Dans la famille Gein, on trouve George, le père, Augusta, la mère, Henry, l’ainé et Ed, le cadet. George, fermier, est alcoolique. Augusta élève ses enfants dans un fanatisme religieux, qui consiste à ne leur enseigner que les préceptes de la bible et à les couper du reste d’un monde en perdition, rongé par le vice. Augusta est une femme forte et n’a pas de mal à imposer ses idées à ses enfants et son mari, plus faible de caractère, qu’elle méprise au plus au point. Elle consent, bien obligée, à laisser ses enfants aller à l’école, mais les en retire au plus vite, lorsqu’ils atteignent l’âge de treize ans. Mis à bout par les réprimandes constantes de sa femme, George commence à la battre, et sombre davantage dans l’alcool.

C’est dans ce contexte que grandit Ed Gein, endoctriné à vouer un véritable culte à sa mère. En 1914, la famille emménage dans une ferme isolée, pour, selon Augusta, s’éloigner des influences néfastes de la ville. De cette ferme située aux abords de Plainfield, Ed Gain ne déménagera jamais. En grandissant, les liens entre Edward et Augusta se resserrent. Henry, de son côté, prend de la distance vis à vis de l’autorité maternelle. Les deux garçons deviennent vite des jeunes hommes dont le travail au village est apprécié. Ils travaillent comme «hommes à tout faire», Ed Gein fait même souvent du baby sitting.