L'affaire Menendez

En 1989, l'assassinat de José et Kitty Menéndez a doublement choqué l'Amérique. Au centre de l'affaire : leurs fils Lyle et Erik.

True Crime : L'Affaire Menendez

Le 20 août 1989, dans les beaux quartiers de Los Angeles, au 722 North Elm Drive à Beverley Hills, des voisins entendent des bruits sourds vers 22h venant de la propriété de la famille Menéndez, ancienne demeure d'Elton John et de Prince. Peu avant minuit, le fils ainé, Lyle, appelle les urgences : rentrant du cinéma avec son frère Erik  —où ils ont vu Batman de Tim Burton sorti cette année— ils viennent de découvrir les corps de leurs parents, José et Kitty Menéndez, 45 et 47 ans, assassinés par balles...

Voici l'enregistrement authentique de l'appel au 911, qui demande aux frères de sortir de la maison familiale, de crainte que le meurtrier s’y trouve encore. Cet enregistrement devint par la suite une pièce à conviction célèbre, quand il fut établi que Lyle, effondré et en larmes, ment et joue la comédie :

Un double crime ultra violent

L'enquête montra que José et Kitty étaient avachis dans leur sofa devant la télévision. José fut tué en premier d’une décharge à l’arrière de la tête, tirée à bout touchant, avec un fusil Mossberg, un fusil à pompe puissant. Un coup qui manqua de le décapiter. Kitty somnolait et se réveilla brusquement, elle fut atteinte aux jambes, et achevée par des tirs dans le bras, la poitrine et le visage. Avant de partir, le ou les tireurs tirèrent dans les genoux des deux victimes.

Il y a également des traces d'effractions. Alors qu’ils sont sur les lieux du crime, les policiers ne font pas subir aux deux frères les tests de résidus de poudre sur les mains.

Les Menéndez

Aux yeux de tous, les Menéndez incarnent le rêve américain. Exilé cubain après la Révolution castriste, José Menéndez débarque aux États-Unis à l’âge de 16 ans, en 1960, et paye se scolarité en faisant la vaisselle dans les restaurants. En 1990, le jour de sa mort, sa fortune est estimée à 14 millions de dollars. 

José complète son cursus scolaire en Pennsylvanie, où il rencontre Marie « Kitty » Andersen, une championne locale de natation. Ils aménagent à New York, où il décroche un diplôme universitaire en comptabilité.  Lyle nait en 1968, Erik en 1970. Plus tard, ils seront tous deux placés dans une école privée select, la Princeton Day School. La famille déménage en Californie en 1986.
José occupera plusieurs positions d’affaire dans divers compagnies. Au label musical RCA, où il participe à la signature de groupes pops populaires de l’époque comme les anglais de Eurythmics ou Duran Duran, il devient un des Vice Présidents de la compagnie, et part chez International Vidéo Entertainment.

Fin des années 80, la vidéo est en plein boum, le tennis aussi. Il inscrit ses fils à des cours privés dès le plus jeune âge. De fait, Erik se hissera au 44ème rang des tennismen américains dans la catégorie moins de 18 ans. Il dira plus tard de son père que celui-ci voulaient qu’ils soient « exactement comme lui ».

Mais une autre réalité ternit la légende familiale. Les frères volent dans les maisons voisines, celles des parents de leurs amis, et Erik se fait attraper. Lyle est suspendu un an de l’Université de Princeton, qu’il cherche à intégrer, pour une accusation de tricherie à un examen. Il souhaite alors partir en voyage en Europe, mais son père lui refuse l’argent. Il partira aux frais de sa copine.
Un mois avant le drame, Kitty décrira ses fils à son thérapeute en ces termes : « narcissiques, dépourvus de conscience, et montrant tous les signes qu'ils sont sociopathes ».

Après le double meurtre

Le comportement des frères Menéndez va surprendre. Les deux frères, héritiers de la fortune familiale, flambent sans retenue. 700 000 $ en un peu plus de 6 mois.

Lyle achète Rolex, vêtements de marque, Porsche, et un restaurant. Il en ouvre deux autres en Californie et au New Jersey et fonde une compagnie, Menendez Investment Enterprises, pour le big business. Erik affiche des ambitions politiques et veut devenir Sénateur et faire de Cuba « un territoire américain ». Mais avant, il souhaite  devenir tennisman professionnel, et se paie un coach à temps complet.  

Les ambitions de leur père…

Le 31 octobre 1989, après avoir prétendument été menacé par Lyle, Erik confesse le double meurtre de ses parents à son psychologue, le Dr. L. Jerome Oziel, un homme très ambigu, imitateur d’Elvis Presley. Celui-ci essaye d’obtenir la confession des frères sur une bande enregistrée, ce qu’il obtient le 11 décembre. On l’accusera plus tard d’avoir voulu les faire chanter, il se défendra en affirmant avoir voulu se protéger d’eux. Car il faudra attendre le 4 mars 1990 pour que sa maîtresse, séquestrée par le mystérieux Docteur, en informe la police après s’être échappée ! (Lire à ce sujet : L'article du Los Angeles Times du 13 octobre 1993).

Cette nuit d’août 1989, Lyle et Erik ont assassiné leurs parents avec des fusils à pompe. Avant de partir, ils ont pris soin de tirer dans les genoux pour expliquer pourquoi leurs victimes n'avaient pas fui, puis sont allés voir Batman au cinéma pour se construire un alibi.

Lyle est arrêté le 8 mars 1990, alors qu’il s’apprêtait à quitter la Californie. Erik, qui participe à un tournoi de tennis en Israël, rentre pour se rendre. Ils sont officiellement accusés des meurtres au premier degré de leurs parents. Ils risquent la peine capitale.

Sur la bande, une étrange révélation des frères : celle que leur père volage « méritait de mourir », et que la mort de leur mère l’avait tirée « hors de sa misère », sans plus de précision.

Le procès d'un parricide et d'un matricide

Ou plutôt les procès, car la procédure juridique s'avère complexe et très longue. Lyle et Erik Menéndez sont d'abord jugés séparément dès 1993, mais les deux procès sont annulés au profit d'un procès unique à l'encontre des deux accusés, qui débute en 1995. L’Affaire Menéndez rentre dans les foyers américains par la nouvelle chaîne Court TV qui le diffuse.

Selon la police, le mobile des crimes est l’avarice. Mais les faits déjà choquants aux yeux du public vont l'être beaucoup plus : Lyle accuse son père d’abus physiques et sexuels, et invoque l’auto-défense. Plus tard, il accuse sa mère d’un comportement similaire. Erik accuse également son père, ainsi que son frère Lyle. Leur avocate, Leslie Abramson, va devenir nationalement célèbre pour sa ligne de défense pugnace. Si José Menéndez est qualifié d’homme cruel et pervers, Kitty Menéndez est décrite au delà comme une alcoolique droguée, instable et acariâtre. Des témoignages qui choquent le jury et le public, mais pas toujours dans le sens voulu par la défense.

Leslie Abramson fut à son tour accusée par son propre expert de l’avoir demandé de modifier une pièce à conviction, une expertise médicale sur les deux frères ! Une accusation finalement abandonnée pour manque de preuves.

Le 2 juillet 1996, les frères Menéndez sont condamnés pour meurtres prémédités au premier degré. Le jury s’est prononcé pour la prison à vie sans possibilité de libération. La peine de mort leur est évitée grâce à l'absence d'un facteur aggravant : la récidive. Leurs casiers judiciaires étaient vierges avant les meurtres. Selon des membres du jury, la notion d’abus sexuels n’a pas été prise au sérieux, ni même évoquée dans les délibérations.

Deux appels, le 27 février 1998 et le 28 mai 1998, sont rejetés. Ainsi que deux requêtes en habeas corpus, en 1999 et 2003. Les frères ont épuisé tout recours.

Depuis le 22 février 2018, après différents parcours, Erik et Lyle sont tous deux incarcérés à la  Richard J. Donovan Correctional Facility à San Diego en Californie, une prison avec de quartiers « Supermax ». Ils ne se sont pas revus depuis 1996.

En 1996, Lyle épouse une correspondante, Anna Erikson. Ils divorcent en 2001. Il se remarie en 2003 avec Rebecca Sneed, qu’il connaît depuis 10 ans.
Erik s’est marié par téléphone en 1997 avec Tammi Ruth Saccoman. Ils sont toujours mariés.

Chronologie

  • 10 janvier 1968 : Naissance de Joseph Lyle Menéndez.
  • 27 novembre 1970 : Naissance de Erik Galen Menéndez.
  • 20 août 1989 : Lyle et Erik Menendez tuent leurs parents avec un fusil à pompe.
  • 1993 : Les deux frères sont jugés séparément par deux jurys différents. Les deux accusés invoquent l'auto-défense, et proclament avoir été victimes d'abus sexuels de leur deux parents.
  • 1994 : Les deux procès sont annulés par une procédure juridique appelée mistrial.
  • 1995 : Un unique procès des deux frères se tient. Leslie Abramson fait partie de l'équipe de la défense.
  • 2 juillet 1996 : Lyle et Erik sont condamnés pour meurtres prémédités au premier degré. Ils évitent la peine capitale, mais sont condamnés à la prison à vie sans possibilité de libération. 
  • 1996 : Lyle se marie. Il divorce en 2001.
  • 1997 : Erik se marie.
  • 1998 : Rejets de deux procédures en appel.
  • 1999 : Rejet d'une procédure d'Habeas Corpus (une liberté fondamentale du Droit américain avec laquelle un prisonnier demande à ne pas être emprisonné sans jugement).
  • 2003 : Deuxième rejet. Lyle se remarie.
  • Janvier 2018 : Les deux frères se trouvent pour la première fois dans la même prison à San Diego, en Californie, mais ne peuvent se voir. Ils sont tous deux mariés.

 

Image : Law & Order True Crime : L'affaire Menendez © 2017 Universal Television LLC All Rights Reserved.
Dossier NBCU


Étiquettes: Menendez