Le Commissaire Maigret

Qui ne connaît pas la silhouette du commissaire Jules Maigret? Sa carrure imposante, son air bourru, sa pipe, son chapeau…Héros de 75 romans policiers, de 28 nouvelles, de 11 films et de centaines d’épisodes de téléfilms dans de nombreux pays, le commissaire Maigret est né sous la plume de Georges Simenon en 1931. De 1931 à 1972, le fameux commissaire de la PJ de Paris a résolu des enquêtes avec sa méthode très personnelle, s’imprégnant de l’atmosphère des lieux et pénétrant la personnalité des acteurs des drames, sans jamais les juger.

À la demande de Joseph Kessel, Georges Simenon écrit pour le journal Détective une série de nouvelles où apparaît pour la première fois le personnage de Maigret, le policier qui se veut "médecin des âmes" et non justicier. Avec Maigret apparaît un type nouveau de roman policier, non plus axé sur le problème à résoudre, mais sur un criminel à comprendre, à prendre en charge. Maigret est né clandestinement dans 4 romans publiés sous divers pseudonymes: Train de nuit, La jeune fille aux perles, La femme rousse, La maison de l’inquiétude.

[]
Maigret

Publié en 1931, Pietr le Letton est un roman important car il s'agit de la première aventure de Maigret. Un policier qui allait s'imposer dans le monde entier pour sa façon très personnelle de découvrir le coupable: loin d'utiliser les méthodes scientifiques, il s'imprègne de la personnalité des personnages pour mieux saisir les coupables. Tout en finesse et en sensibilité, Maigret écoute, renifle, agit peu. C’est d’abord à son instinct qu’il fait confiance pour résoudre les énigmes.

Le commissaire est officiellement baptisé le 20 février 1931 à Montparnasse, au cours du "bal anthropométrique" que donne Georges Simenon à la Boule Blanche. 30 ans plus tard, le 3 septembre 1966, une statue du Commissaire Maigret sera inaugurée à Delfzijl (Pays-Bas). 

 

Qui est Maigret?

Maigret est un homme d’une quarantaine d’années.  Il vieillira un peu pendant les 40 années d’écriture des romans pour atteindre 53 ans.

Né en 1887 dans le département de l’Allier, il monte à Paris âgé d’une vingtaine d’années. Il entre dans la police à 22 ans grâce à son voisin de pallier. En 1912, il entre au commissariat du quartier Saint-Georges, dans le 9ème arrondissement de Paris, comme secrétaire.

En avril 1913, lors de sa première enquête, il découvre le 36 quai des Orfèvres.

À 30 ans, il est nommé inspecteur à la brigade spéciale par le grand patron de la PJ, Xavier Guichard, ancien ami de son père. Il entre définitivement au quai des Orfèvres. Il y devient commissaire, puis commissaire divisionnaire, chef de la brigade spéciale. Il manque de disparaître dès 1934, mais il revient pour de nouvelles aventures jusqu’en 1972 !

À 3 ans de la retraite, on lui propose le poste de directeur de la P.J, qu’il refuse.

Il prendra sa retraite à Meung-sur-Loire, dans le Loiret.

[]
Le commaissaire Maigret

A la Police Judiciaire, son équipe est composée de 4 fidèles inspecteurs: Lucas, Janvier, Lapointe et Torrence.

Le 36, Quai des Orfèvres à Paris est ainsi le point de ralliement d'intrigues qui mènent le commissaire aux 4 coins du Paris d’antan. Néanmoins, Georges Simenon use de tous les artifices pour faire sortir Maigret de Paris: vacances, requêtes officielles ou privées, tous les prétextes sont bons pour envoyer Maigret du Nord de la France à la Côte d’Azur, de la Bretagne à l'Alsace, voire dans d'autres pays.

Maigret s’est marié en 1912 avec Louise, une Alsacienne. Le couple n’a pas d’enfants. Il vit à Paris, dans le 11ème arrondissement. Il aime la bonne chair, le vin et est un grand amateur de bière. Les bistrots et autres gargotes sont des lieux privilégiés de ses enquêtes, où il aime s'imprégner de l'atmosphère ambiante.

Sa silhouette est reconnaissable: il porte un manteau, un chapeau de feutre, un costume trois-pièces, et fume la pipe.

 

Les inspirateurs

Plusieurs modèles sont cités pour le commissaire Maigret: physiquement, c’est Monsieur Tardivon qui a inspiré à Georges Simenon son personnage. Monsieur Tardivon était régisseur du château de Paray le Frésil où Georges Simenon a vécu comme secrétaire du Marquis de Tracy.

Plus tard, Simenon rencontra le commissaire Marcel Guillaume à la PJ de Paris. Fumant la pipe, comme Maigret, et secondé par l’inspecteur Février (Janvier dans les romans de Simenon), il a plus d’un point commun avec le commissaire: air bourru, méthodes d’enquête… Comme Maigret, il est avant tout à la recherche de la vérité humaine et a toujours montré une grande compassion pour les hors-la-loi.

Le commissaire Massu de la PJ parisienne est aussi cité comme modèle de Maigret. Il fréquentait la Brasserie Dauphine, où le commissaire Maigret déjeune souvent.

Le commissaire Xavier Guichard (1870 – 1947), premier chef de Maigret, a réellement existé. Il a d’ailleurs été le chef du commissaire Guillaume. Il était directeur de la police à Paris et était en relation avec Georges Simenon.

 

Sa méthode: la recherche de la vérité humaine

Tout en mouvance et en incertitudes, le commissaire Maigret échappe à la description et plus encore aux définitions. Il se méfie des déductions brillantes, des techniques, des esprits trop méthodiques et même de la psychologie. A ses yeux, la recherche criminelle est avant tout celle d'une vérité humaine qu'on ne saurait mieux comprendre que si on l'a d'abord sentie. Il convient donc d'écarter au cours de l'enquête tout ce qui peut gêner une expérience sensible, en premier lieu les raisonnements trop bien construits.

Maigret possède justement cette forme de sensibilité qui lui permet de sentir les êtres, d'entrer dans la peau d'un personnage et de vivre un peu de la vie d'un suspect, le temps d'apercevoir une vérité que les plus savantes déductions n'auraient su tirer de son humble retraite.

Ses enquêtes sont menées d'un pas lent, au rythme des pipes que l'on bourre, scandant une vie bien réglée.

Dans une interview au Magazine Littéraire en 1975, Simenon déclarait: "Au début, Maigret était assez simple. Un gros homme placide qui, lui aussi, croyait plus à l'instinct qu'à l'intelligence, qu'à toutes les empreintes digitales et autres techniques policières. Il en usait d'ailleurs comme il y était obligé, mais sans trop y croire.

Il est certain que j'ai pris quelques-unes de ses manies et qu'il en a pris des miennes. Tenez: on s'est demandé souvent pourquoi Maigret n'avait pas d'enfant, alors qu'il en avait tellement envie. C'est sa grande nostalgie. Et bien, c'est parce que quand j'ai commencé les Maigret - j'ai dû en écrire une trentaine avant d'avoir moi-même un enfant -, ma première femme n'en voulait pas. Elle m'avait fait jurer, avant de me marier, que je ne lui en ferai pas. Ce dont j'ai beaucoup souffert car j'adore les enfants... comme Maigret.

[…] Puis j'ai avancé en âge, beaucoup plus vite que Maigret. Théoriquement, il aurait dû partir à la retraite à cinquante-cinq ans. Dans sa dernière incarnation, il a cinquante-trois ans et demi, et, quand je l'ai créé il en avait déjà quarante ou quarante-cinq. Par conséquent, il a vécu quinze ans pendant que j'en vivais presque quarante. Alors, fatalement, je lui ai donné sans le vouloir de mes expériences et lui me donnait de son activité."

 

Des centaines de téléfilms et de films

Dès 1932, le personnage du commissaire Maigret devient un héros de cinéma. Il sera le personnage principal de 11 films au total de 1932 à 1966. Mais c’est surtout les séries télévisées qui mettront le personnage de Maigret à l’honneur. Le commissaire a pu voir son image se multiplier en France et à l’étranger: Jean Richard en France de 1967 à 1990 et, depuis 1991, Bruno Crémer, Rupert Davies et Michel Gambon en Angleterre, Boris Tenine en URSS, Ian Teuling en Hollande, Kinya Aïkawa au Japon, Kees Bruce en Allemagne,…

En France, pendant près de 40 années, Maigret a animé le petit écran. Entre 1967 et 1990, 88 épisodes seront diffusés sur les chaînes françaises. Maigret est interprété par Jean Richard, puis le personnage sera repris par Bruno Cremer, jusqu’en 2005.

Quelques acteurs aujourd’hui célèbres ont joué dans des «Maigret». Citons par exemple Gérard Depardieu, qui y a fait ses débuts en 1973 ou Michel Blanc.

 

Le commissaire Maigret en quelques dates

  • 1887: Naissance de Jule Maigret dans l’Allier
  • 1922: Maigret entre dans la Police
  • 1931: Premier roman « Maigret » de Georges Simenon
  • 1932: Premier film mettant Maigret en scène
  • 1967: Premier téléfilm en France
  • 1972: dernier roman Maigret
  • 2005: dernier téléfilm en France

 

Bibliographie et filmographie

Bibliographie sélective

  • Parmi les 78 romans et les 28 nouvelles écrits par Georges Simenon, voici quelques titres:
  • Pietr-le-Letton (1931)
  • La Nuit du carrefour (1931)
  • L'Affaire Saint-Fiacre (1932)
  • Chez les Flamands (1932)
  • Stan le tueur (1938)
  • L'Étoile du Nord (1938)
  • Les Caves du Majestic (1942)
  • Maigret à New York (mars 1946)
  • L'Amie de Mme Maigret (décembre 1949)
  • Maigret et la vieille dame (décembre 1950)
  • Maigret et le clochard (mai 1962)
  • Maigret et Monsieur Charles (février 1972) est le dernier roman.
     

Films

  • La Nuit du Carrefour (Maigret)
    Jean Renoir, 1932
    avec Pierre Renoir
  • Le Chien jaune (Maigret)
    Jean Tarride, 1932
    avec Abel Tarride
  • La Tête d'un homme (Maigret)
    Julien Duvivier, 1933
    avec Harry Baur.
  • Picpus (Maigret)
    Richard Pottier, 1942
    avec Albert Préjean
  • Cécile est morte (Maigret)
    Maurice Tourneur, 1943
    avec Albert Préjean
  • Les Caves du Majestic (Maigret)
    Richard Pottier, 1944
    avec Albert Préjean
  • Brelan d'As (Maigret)
    Henri Verneuil, 1952
    avec Michel Simon
  • Maigret tend un piège (Maigret)
    Jean Delannoy, 1958
    avec Jean Gabin
  • Maigret et l'affaire Saint-Fiacre (Maigret)
    Jean Delannoy, 1959
    avec Jean Gabin
  • Maigret voit rouge (Maigret)
    Gilles Grangier, 1963
    avec Jean Gabin
  • Maigret fait mouche (Maigret, d'après La Danseuse du gai moulin)
    Weidenmann, 1968
    avec Heinz Rühmann, scénario de Herbert Reinecker, le père de l'Inspecteur Derrick.
     

Séries télévisées 

  • 1960-63: Maigret (britannique)
  • 1964-72: L’inchieste del commissario Maigret (italienne)
  • 1967-90: Les Enquêtes du Commissaire Maigret,
    créées par Claude Barma et Jacques Rémy d'après l'œuvre de Georges Simenon
  • 1991-2005: Maigret, série diffusée sur France 2,
    avec Bruno Cremer dans le rôle de Jules Maigret.