News /

Jean-Jacques Annaud adapte La vérité sur l'affaire Harry Québert en série

La lutte pour les droits du best seller de Joël Dicker a fait l'objet d'une intense compétition.

Jean Jacques Annaud

Avant de laisser place au cinéma, Cannes accueille du 4 au 11 avril le festival Canneséries, dédié aux séries TV,  et dont la première édition de la compétition officielle a démarré samedi dernier. Le réalisateur Jean-Jacques Annaud y a présenté un montage d'une demi-heure, qualifiée par la presse de « convaincant », sur sa prochaine série adaptée du best seller La vérité sur l'affaire Harry Québert du romancier suisse Joël Dicker, grand prix du roman de l'Académie française 2012.

Le sujet du livre : Marcus Goldman, un jeune écrivain à succès new-yorkais, connaît l'angoisse de la page blanche, incapable de livrer a son éditeur qui l'attend le moindre récit. Soudain, le grand écrivain et ami Harry Quebert est accusé dans la presse de l'assassinat d'une fille de 15 ans, Nola Kellergan, en 1975. Marcus plaque tout pour aller dans le New Hampshire mener son enquête. De la résolution de cette affaire, qu'il doit  réussir pour innocenter son ami, se mêle alors inextricablement avec la production de son prochain livre, qu'il doit absolument livrer à son éditeur.

Dans les rôles titres, Patrick Dempsey (Grey's Anatomy), sera Harry Quebert, et Ben Schnetzer (Warcraft : Le Commencement) interprète Marcus Goldman.

La lutte pour obtenir les droits du livre sont déjà entré dans la légende ! Objet d'une âpre compétition face à —entre autres— Steven Spielberg, Ron Howard ou Luc Besson, ils ont été obtenus pour Jean-Jacques Annaud sur la promesse d'une formule originale pour l'adaptation : un film découpé en 8 épisodes, fidèle au récit autant que puisse l'être l'adaptation à l'écran. Bernard Dicker et Bernard de Fallois, fondateur des Éditions de Fallois disparu en janvier dernier, ont sûrement été sensibles à la longue expérience de Jean Jacques Annaud dans l'adaptation au cinéma d'oeuvres écrites, qu'elles viennent de romanciers, de voyageurs ou d'érudits. Citons JH Rosny aîné pour La Guerre du feu (1981), Marguerite Duras pour L'Amant (1984), Umberto Eco pour Le Nom de la rose (1986), Heinrich Harrer pour Sept ans au Tibet (1997), Hans Ruesch pour Or noir (2011) ou  Jiang Rong  pour Le Dernier Loup (2015).

Coproduction franco-américaine, la série est prévue pour la chaîne Epix aux États-Unis et TF1 en France.

 

 

Image : Denis Makarenko / Shutterstock.com / 51577321 / Usage éditorial 


Étiquettes: La vérité sur l'Affaire Harry Quebert   Jean-Jacques Annaud   Joël Dicker  


Commentaires