News /

Spectre aurait pu être réalisé par Nicolas Winding Refn

Le Danois était pressenti pour remplacer Sam Mendes, si l'Anglais ne réalisait pas le film.

Auteur: Squad 13


Quand la liberté a plus de valeur que l'argent.

Réalisé par Sam Mendes, Spectre, le dernier épisode en date de la saga James Bond, aurait pu connaître un autre sort.

On a récemment appris que le réalisateur anglais n’était pas très chaud pour rempiler après le tournage de Skyfall, antépénultième aventure de 007. Il invoquait des problèmes de calendrier, car Mendes était engagé pour d’autres projets, notamment l’adaptation au théâtre de Charlie et la Chocolaterie.

La grosse machine qu’est James Bond n’ayant pas envie d’attendre Mendes pour toujours, les directeurs avaient notamment proposé à Niclas Winding Refn, papa de Drive et Only God Forgives, de prendre les rênes. Une proposition déclinée par le Danois, qui avait préféré se détourner des gros studios.

Pour se justifier, Winding Refn a avancé que « de cette manière, je pouvais faire ce que je voulais, et cela vaut plus que n’importe quelle somme d’argent qu’on l’on peut m’offrir ».

Finalement, Bond et Mendes se sont entendus, et le réalisateur est venu apporter sa dernière touche à la franchise d’espionnage le plus connu du royaume britannique.

Quand voit l’identité visuelle de The Neon Demon, on imagine avec curiosité ce à quoi aurait pu ressembler le Spectre de Winding Refn.

Image: détail de l'affiche de Spectre © 2015 Columbia Pictures


Étiquettes: James Bond   007   Sam Mendes   Nicolas Winding Refn  


Commentaires