News /

Vidéo spéciale Death Wish : Bruce Willis en mode badass

Bande-annonce « Red » et « Grindhouse » pour le remake de « Un justicier dans la ville ».

Bruce Willis

Death Wish est le remake de Un justicier dans la ville de Michael Winner (1974) où Charles Bronson devenait un justicier vengeur. Dans la version 2018 d'Eli Roth, Bruce Willis reprend le rôle. Une bande-annonce Red et Grindhouse —soit pour un public adulte et en mode vintage— est sorti pour la chaîne internet américaine CrypTV, spécialisée dans l'Horreur et créée par Eli Roth :

> La bande-annonce officielle de Death Wish

 

Juge, juré et bourreau !

Le synopsis officiel :

« La Metro Goldwyn Mayer présente la version réinventée par le réalisateur Eli Roth du revenge thriller de 1974 Death Wish (Un Justicier dans la ville). Le Dr. Paul Kersey (Bruce Willis) est un chirurgien qui ne fait que voir les conséquences de la violence qui règne dans sa ville, quand il pratique dans son bloc opératoire. Jusqu'au jour où sa femme (Elisabeth Shue) et sa fille adolescente (Camila Morrone) sont vicieusement agressées dans leur domicile de banlieue. Alors que la Police est débordée par la criminalité, Paul, pétri de vengeance, traque les assaillants de sa famille pour faire Justice. Le justicier anonyme attire l'attention des médias, et la ville entière se demande si le vengeur fatal est un ange gardien... où un tueur sanguinaire. La folie et la fatalité s'entrechoquent dans cet intense action thriller, Death Wish ». 

Sortie en France le 9 mai 2018.

Pourquoi « Grindhouse » ?

Une vidéo où un film Grindhouse présente tous les codes du film xploitation, ces films réalisés avec un budget limité, mais tape à l'oeil et avec une dose d'action maximale pour réaliser de gros profits. Ceux des années 60 et 70 sont restés fameux grâce à leur enrobages stylés selon les canons de l'époque (couleurs, musique, langage, coupe de cheveux...). Ces films étaient projetés dans des cinémas spécialisés qualifiés de « Grindhouses » (« maisons à moudre »). L'exacerbation de la morale (le héros honnête et bon, mais meurtri et humilié) et surtout de l'amoralité (vengeance œil pour œil, sexuellement explicite) fascine les aficionados. Quentin Tarantino, cinéaste cinéphile, en a fait un principe créateur. Eli Roth, le réalisateur touche-à-tout, n'y est pas insensible.

 

Images : DFree / Shutterstock.com / 214886368 / Usage éditorial  


Étiquettes: Death Wish   Eli Roth   Bruce Willis  


Commentaires