Ian Brady - Myra Hindley

Entre 1963 et 1965 un couple sadique, Ian Brady et Myra Hindley, enlève, torture et assassine des enfants entre 10 et 17 ans à Manchester, en Angleterre. 

Ils enterrent ensuite les corps dans la lande de Saddleworth. Ces 2 meurtriers sont extrêmement connus outre-Manche, où l'affaire est baptisée les Moors Murders, les meurtres de la lande. Leurs assassinats ont révolté l’opinion publique dès que la vérité a éclaté. Reconnus coupables de 3 meurtres, ils en confessent 5 de plus et certains cas sont encore irrésolus.
 

Qui sont-ils ?

Ian Brady et Myra Hindley se rencontrent en 1961, sur leur lieu de travail chez Millwards à Manchester, elle est dactylo, lui magasinier. Une relation passionnelle naît très vite entre eux et Myra se retrouve sous l’emprise totale de Brady en quelques mois.

[]
Ian Brady - Crédit @ PA

Ian Brady est né le 2 janvier 1938 à Glasgow, sa mère est serveuse. À 28 ans, elle est célibataire, le père d’Ian étant décédé quelques mois avant sa naissance. Elle se voit contrainte de confier son fils à la famille Sloan qui a déjà 4 enfants. Mère et fils restent en contact durant toute l’enfance d’Ian. Il maltraite les enfants plus jeunes que lui et se montre cruel avec les animaux. Adolescent, il devient délinquant et comparaît plusieurs fois devant les tribunaux pour cambriolage et trafic de médicaments. Condamné à 2 ans en maison de redressement en 1955, il profite de ce temps carcéral pour parfaire sa vie de criminel. Lorsqu’il sort en 1957, il a lu Mein Kampf et se passionne pour les atrocités liées à la torture. Il se rend à Manchester et devient magasinier.

Myra Hindley  est née le 23 juillet 1942 à Manchester de parents alcooliques. La famille est très pauvre et Myra et ses parents dorment dans la même pièce. La situation ne s’arrange pas à la naissance de sa sœur Maureen, de 4 ans sa cadette. Battue, Myra est envoyée chez ses grands-parents très jeune. Son père, un ancien para qui a combattu en Afrique du Nord, à Chypre et en Italie, lui a appris à se battre et lorsqu’elle se fait agresser par un de ses camarades, elle est fortement incitée à rendre la pareille et félicitée pour sa violence.

[]
Myra HIndley - Crédit @ PA

En 1957, un de ses amis proches, Michael Higgins l’invite à aller nager dans un ancien réservoir. Elle décline et Michael y va seul. Le jeune homme se noie et Myra culpabilise. Elle se tourne alors vers la religion catholique. Déjà baptisée, elle fait sa confirmation et reçoit sa première communion en  1958. Elle commence à travailler très jeune et rentre chez Millwards à 18 ans.

Sa rencontre avec Ian Brady la transforme complètement. Elle est fascinée par le jeune homme qui l’initie au nazisme et aux techniques de tortures. Elle boit ses paroles et confesse que s’il lui avait que la terre était plate, elle l’aurait cru. Il la persuade qu’il n’y a pas de Dieu, elle change totalement d’apparence, devient blonde platine, s’habille de manière provocante.

[]
Myra Hindley dans son nouveau look - Crédit @ PA

Le journal qu’elle tient à partir de cette période là révèle de précieuses information quant au comportement de Brady. Elle confie à un ami qu’un soir il l’a même droguée. Elle se rétracte quelques mois plus tard.

Les meurtres

Myra Hindley déclare que Brady a commencé à parler du «meurtre parfait» en juillet 1963, suite à la lecture d’un livre de Meyer Levin. Le couple ne perd pas de temps et passe à l’acte le 12 juillet de la même année.

[]
Pauline Read

Leur première victime est Pauline Reade, elle a 16 ans. Myra lui demande son aide alors qu’elle est dans la rue pour aller retrouver un gant perdu dans la lande de Saddleworth. Elle embarque Pauline dans son fourgon, et se dirige vers la lande. Brady arrive presque en même temps qu’elles et Myra explique à la jeune fille que son petit ami est venu les aider. Brady s’isole avec Pauline, il al viole, la tue et l’enterre avec une bêche.

Le 23 novembre de la même année, c’est Keith Bennett, 12 ans qui monte dans la voiture de Myra Hindley, direction Saddleworth. Violé et étranglé avec une corde par Brady, il est enterré sur place.

[]
Keith Bennet

Plus d’un an après, en décembre 1964, le lendemain de Noël, le couple se promène sur un champ de foire à la recherche de leur troisième victime. Ils jettent leur dévolu sur Lesley Ann Downey, 10 ans. Cette fois, ils emmènent l’enfant chez eux. Bâillonnée, déshabillée, l’enfant est prise en photo dans des positions pornographiques. Puis le scénario infernal se répète, violée Lesley est étranglée par Bradly avec un morceau de corde. Myra continue de dire qu’elle est partie prendre un bain et a retrouvé l’enfant morte à son retour. Quoi qu’il en soit, ils vont enterrer le corps le lendemain dans la lande.

[]
La lande de Saddleworth

6 octobre 1965, c’est à la gare de Manchester que le couple cherche sa prochaine victime. Edward Evans se voit promettre une bonne bouteille de vin au domicile du couple et monte dans leur voiture. Une fois arrivés à la maison, Brady demande à Myra d’appeler son beau-frère, David Smith, le mari de Maureen. Il essaie d’en faire un complice.

Finalement, David se retrouve témoin  et donc complice d’un meurtre sauvage puisqu’il aide le couple à se débarrasser du corps. Choqué par ce qu’il a vu, il raconte tout à sa femme qui lui dit d’appeler la police. Tremblant pour sa propre vie, David contacte les policiers d’une cabine téléphonique tout en étant armé au cas où Brady passe par là. Il raconte tout ce qu’il a vu mais également out ce qu’il a entendu puisque le couple lui a raconté les autres meurtres.

Le 7 octobre, quelques heures après le coup de fil de David Smith, la police fait irruption chez les Brady-Hindley au prétexte d’une enquête sur un meurtre avec des armes à feu. Le couple les laisse entrer et la police ne met pas longtemps à découvrir le corps d’Edward dans la chambre d’ami. Ian Brady est arrêté immédiatement. Myra Hindley le sera le 11 octobre.

Procès et emprisonnement

Suite aux arrestations, une enquête est ouverte pour le meurtre du jeune Edward. Les versions divergent et Brady essaie de faire plonger David avec lui. Ce dernier révèle que des preuves sont cachées dans deux valises consignées quelques part à Manchester. La police finit par trouver le billet de consigne ainsi que les valises qui regorgent de preuves accablantes.

On y trouve une centaine de photos de la lande, des clichés pornographiques d’une enfant nue et bâillonnée, ainsi que des enregistrement de cris d’enfants durant lesquels on reconnaît clairement les voix de Brady et Hindley. Les policiers en grand nombre ratissent la lande pour essayer de retrouver les corps. Un autre nom apparaît, celui de John Kilbride, une autre victime potentielle. Finalement les enquêteurs trouvent le corps de Lesley Ann puis celui de John quelques jours plus tard.

[]
Les recherches dans la lande de Saddleworth

En avril 1966, le procès du couple meurtrier s’ouvre. L’opinion est déchaînée, la salle d’audience comble et les accusés doivent être protégés physiquement car les risques de lynchage sont énormes.

Ils plaident non coupable tous les deux. Myra trouve des excuses pour le meurtre de Lesley Ann, elle était à la fenêtre, dehors ou en train de prendre un bain. Ian Brady nie les mises à mort. Finalement, le verdict tombe le 6 mai, prison à perpétuité 3 fois pour Brady reconnu coupable des 3 meurtres (Edward, Lesley Ann et John Kilbride) et 2 fois pour Hindley. La peine de mort ayant été abolie durant leur détention, le juge préconise qu’ils passent "une très longue période de temps" en prison avant d'envisager une liberté conditionnelle.

[]
Les victimes de Brady et HIndley

L’affaire rebondit, car les 2 meurtriers ne lâchent pas l’idée de la liberté conditionnelle, faisant régulièrement des demandes qui font scandale. D’autre part, tous les corps n’ont pas été retrouvés et certaines disparitions d’enfants datant de la même époque restent non élucidées.

En 1985, Brady confesse à un journaliste les meurtres de Keith Bennett et Pauline Read. Il espère faisant cela porter à nouveau l’affaire devant un tribunal et négocier une réduction de peine.

Les recherches reprennent, Myra Hindley est sollicitée par la mère de Keith Bennett pour qu’elle collabore avec la police et aide à retrouver le corps et expliquer ce qui s’est passé. Hindley n’avoue rien mais accepte de se rendre sur place pour indiquer le lieu de l’inhumation. C’est un échec, la lande est immense et Myra ne se souvient pas des emplacements précis.

En 1987, elle dit se souvenir d’une des tombes, celle de Pauline Read. Après quelques tractations, la police la renvoie sur les lieux et elle définit un périmètre dans lequel la police retrouve effectivement un corps. Brady quant à lui confesse 5 nouveaux meurtres sans identifier ses victimes.

Durant les années qui suivent, la liberté conditionnelle tant demandée par Hindley lui est définitivement refusée, ce qui la plonge dans un grand désarroi. Brady demande régulièrement le droit de mourir, qui lui est également refusé.

Myra Hindley décède le 15 novembre 2002 à 60 ans d’une pneumonie.
 

L'irascible Brady

Le premier novembre 2001, un site Internet d'auto-publication voit arriver un nouvel ouvrage, "The Gates of Janus: Serial Killing and Its Analysis" (Les portes de Janus : l'assassinat en série et son analyse), par Ian Brady. Malaise : le livre reccueille des opinions positives. 

A l'été 2013, Ian Brady, 75 ans, fait une demande pour quitter l'institution psychiatique et ré-intégrer la prison —dans laquelle il serait moins surveillé— ce qui lui est refusé. L'affaire est largement couverte par la presse, qui 50 ans après fait revivre aux anglais une situation bien étrange. Crâneur, Brady demande un retour en cellule «pour pouvoir déclamer du Platon», et affirme avoir joué les symptômes de la folie «selon la méthode Stanislawski», du nom d'un célèbre cours pour acteurs. L'Angleterre fulmine.

​​​​​Des lettres inédites sont publiées pour l'occasion. Il s'y vante d'avoir tué 4 adultes en plus du décompte connu de ses victimes. Dans une correspondance plus récente, il souhaite que les terroristes tuent «le plus grand nombre d'anglais possible».

D'autre part, le lieu où les meurtriers ont enterré le corps de Keith Bennett fait toujours l'objet de spéculation, Brady ayant toujours refusé de le révéler. En mai 2016, un medecin en contact avec lui, confie à la presse que Brady lui aurait indiqué l'endroit. Mais les descriptions sont trop vagues pour aboutir rapidement, et Brady est une nouvelle fois soupçonné de manipulation.

En quelques dates

  • 2 janvier 1938 : Naissance de Ian Brady à Glasgow
  • 23 juillet 1942 : Naissance de Myra Hindley, à Manchester
  • 1955 : Ian Brady est condamné à 2 ans en maison de redressement
  • 1961 : Rencontre de Myra HIndley et Ian Brady à Millwards où ils travailllent
  • 12 juillet 1963 : Viol et assassinat de Pauline Read, 16 ans
  • 23 novembre 1963 : Viol et strangulation de Keith Bennett, 12 ans
  • 26 décembre 1964 : Viol et meurtre de Lesley Ann Downey, 10 ans.
  • 6 octobre 1965 :Eenlèvement et assassinat d’Edward Evans
  • 7 octobre 1965 : Arrestation d’Ian Brady pour le meurtre d’Edward Evans
  • 11 octobre 1965 : arrestation de Myra Hindley pour complicité dans le même meurtre
  • 19 avril 1966 : Début du procès
  • 6 mai 1966 : Reconnus coupables, Myra Hindley et Ian Brady sont condamnés respectivement à 2 et 3 fois à la prison à perpétuité
  • 1971 : Rupture des 2 meurtriers
  • 1985 : Brady confesse à un journaliste les meurtres de Keith Bennett et Pauline Read
  • 1987 : Le corps de Pauline Read est retrouvé et Brady confesse 5 nouveaux meurtres
  • 15 novembre 2002 : décès de Myra Hindley
  • 2016 : Nouvelles recherches pour trouver le corps de Keith Bennett.

Bibliographie

The Monsters Of The Moors
de John Deane Potter
Ballantine Books, 1967

Amarre des meurtres : L'épreuve de Myra Hindley et d'Ian Brady
de David et Charles, 1986

Brady et Hindley : La genèse du amarre des meurtres
de Fred Harrison
Grafton, 1986

Myra Hindley, Inside the Mind of a Murderess
de Jean Ritchie
Angus & Robertson, 1988

Myra Hindley : À l'intérieur de l'esprit d'un assassin
de Jean Ritchie
Paladin, 1991

Serial Killers and Mass Murderers: 100 Tales of Infamy, Barbarism and Horrible Crime
de Joyce Robins
Bounty Books, 1993

Team killers
de Jennifer Furio
Algora Publishing, 2001

Le garçon perdu
de Duncan Staff
Bantam Press, 2007
 


Étiquettes: Ian Brady   Myra Hindley   Moors Murders   Meurtres de la lande