Le Dahlia Noir

Le 15 janvier 1947 le corps nu et mutilé d'une jeune fille de 22 ans est découvert, sectionné en deux au niveau de la taille, dans un terrain vague de Los Angeles. Elle s'appelle Betty Short, elle est surnommée le Dahlia Noir. L'affaire la plus célèbre de la criminologie américaine commence.

Le Dahlia noir était le surnom d’Elizabeth Short, une starlette d’Hollywood, âgée de 23 ans, en 1947. Très jolie, elle incarnait un certain idéal féminin de l’époque. Des jambes bien en chair, des hanches généreuses, un petit nez retroussé, mais surtout une longue chevelure bouclée noire de jais, des yeux d’un bleu intense et un teint de porcelaine qu’elle rehaussait par des lèvres maquillée de rouge vif. Une fleur blanche dans ses cheveux achevait de mettre en valeur sa beauté naturelle. Son surnom lui venait d’un film sorti en 1946, le Dahlia noir, en référence au goût d’Elizabeth Short pour le noir.

Elizabeth Short est née en 1924 dans l’état du Massachussets. Elle fut élevée par sa mère, entourée de 4 sœurs, son père ayant quitté le domicile familial après la faillite de son entreprise en 1929. Adolescente, elle allait beaucoup au cinéma. Peut-être est-ce là qu’elle forma le rêve de devenir actrice. 

A 19 ans, Elizabeth Short rejoint son père à côté de San Francisco, dans le but de se rapprocher de la Mecque du Cinéma, Hollywood. Leur cohabitation ne dure pas longtemps. Elle trouve du travail au nord de Los Angeles sur une base de l’armée. Elle devient rapidement l’égérie des jeunes soldats attendant leur ordre de misson pour partir à la guerre. Mais son arrestation en état d’ivresse alors qu’elle est mineure met fin à cette vie.

Pendant les années suivantes, elle voyage à travers le pays, du Massachussets à la Californie en passant par Chicago. Elle travaille comme serveuse, fréquente les night club, toujours accompagnée, avec une nette préférence pour les hommes en uniforme.

Un deuil amoureux, une vie dissolue

Cette vie prend fin en 1944 quand elle rencontre un militaire dont elle tombe très amoureuse.

Il semble qu’il l’ait demandé en mariage. Il part pour la guerre comme pilote dans le Pacifique. Le drame arrive: son fiancé meurt, son avion s’est écrasé alors qu’il rentrait aux Etats-Unis. Elle repart pour la Floride, seule, meurtrie. 

[]
Le Dahlia Noir à l'âge de 19 ans, une photo des fichiers de police

Consciente de sa beauté, elle se distrait avec d’autres hommes, de préférence riches qui l’entretiennent. Est-elle une prostituée ou une serveuse séduisante ? Rien ne permet de répondre à la question.

Puis Elizabeth Short décide de bouger. En 1946, elle quitte la Floride pour la Californie, déménageant sans cesse d’hôtel en pension, de meublé en appartement…Les 6 derniers mois de sa vie, elle semble à court d’argent.

Aux dires d’une de ses colocataires de passage, elle sort avec un homme différent chaque soir. Elle n’a pas d’amis, homme ou femme. 
 

La dernière personne qui l'a aperçue vivante

Le 8 janvier 1947, un homme qui la connaissait, Robert Manley, lui paie une nuit à l’hôtel. Elle n’a nulle part où aller. Comme il l’affirma plus tard, ils n’ont pas eu de relation sexuelle. Le lendemain, il la conduit à Los Angeles, à une station de bus. Elle affirme avoir un rendez-vous avec sa sœur dans un hôtel luxueux. Il la quitte à 18H30 dans le hall de l’hôtel.

Que s’est-il passé dans la vie d’Elizabeth Short entre le 9 janvier et le 15 janvier 1947 ?

Le 15 janvier, une passante trouve son corps, enfin ce qui l’en reste.

Au premier regard, le corps d’Elizabeth Short, gisant dans un terrain vague à proximité de la route, apparaît comme celui d’un mannequin de grands magasins, cassé en 2. Mais à bien y regarder, il s’agit d’un vrai corps, coupé en 2 au niveau de la taille. Allongée sur le dos, ses bras sont levés au dessus de sa tête. Ses jambes sont grandes ouvertes. 

Le corps semble nettoyé de traces de sang, et éviscéré. Le visage de la victime est terriblement défiguré. Les coins de sa bouche ont été tailladés au couteau, formant une grimace de clown.

[]
Le corps mutilé du Dahlia Noir

Des traces de corde sur ses chevilles et ses poignets indiquent qu’elle a été attachée et sans doute torturée.
 

L’enquête infructueuse

2 détectives sont affectés à cette affaire. Mais l’affaire s’ébruite très vite et la presse vient rapidement sur les lieux. Avec le physique de la victime, les journalistes flairent l’affaire sensationnelle et elle fait rapidement les grands titres des journaux.

L’affaire du Dahlia Noir peut commencer, tous les ingrédients sont réunis: du sexe, du glamour et beaucoup de violence. 

[]
Couverture du livre The Black Dahlia Files: The Mob, The Mogul, and the Murder, de Donald H. Wolfe

En premier lieu les détectives doivent identifier le corps. Grâce aux fichiers d’empreintes du FBI, ils identifient rapidement Elizabeth Short. Elle a été arrêtée quelques années auparavant à Santa Barbara(Californie) pour consommation illicite d’alcool alors qu’elle était mineure.

Elizabeth Short a été tuée par des hémorragies internes en raison de coups à la tête. 

La police questionne plus de 20 de ses anciens petits amis.

Son histoire, relatée dans la presse, provoque des dizaines de confessions fantaisistes, de lettres anonymes. La police perd un temps précieux. Elle pense dans un  premier temps que le tueur est sans doute un homme qui lui était inconnu. Compte tenu du découpage très «professionnel» du corps, la probabilité est évoquée que le tueur soit un étudiant en médecine. Sans résultat.

Le 25 janvier la police retrouve son sac à mains et ses chaussures à plusieurs kilomètres du lieu où a été découvert son corps. La presse couvre l’affaire de manière spectaculaire. Chaque détail sordide est relaté.

Quelqu’un, peut-être le meurtrier, envoie un paquet à un journal, contenant les effets personnels d’Elizabeth Short, des photos, son certificat de naissance, sa carte de sécurité sociale et la notice nécrologique de son fiancé, ainsi que son carnet d’adresse avec 75 noms d’hommes. La police se met sur leurs traces.

L’histoire est toujours la même: ils ont rencontré le Dahlia Noir dans la rue ou dans un club, ils ont bu quelques verres ensemble puis ne l’ont jamais revue après qu’elle ait clairement refusé toute relation sexuelle…
 

Un mythe est né

Elizabeth Short fut enterrée au cimetière à Oakland, dans la Baie de San Francisco. Six personnes de sa famille étaient présentes. Malgré les espérances de la police, le meurtrier ne se montra pas.

La police ne retrouva jamais le meurtrier. 

La presse fut largement à l'origine de la popularité de ce fait divers et à la construction du mythe. En fait, le journal The Examiner de Los Angeles a quasiment ré-inventé l'affaire, enquêtant parrallèlement à la Police, la devançant parfois et perturbant grandement l'enquête. 

De nombreux écrivains ou détectives évoquèrent des suspects possibles. Aucun ne fut retenu par la police de Los Angeles. Aujourd’hui, les preuves matérielles ont disparu, en particulier 13 lettres que le tueur envoya à la police ou aux media après le meurtre. Ecrivains ou réalisateurs, nombreux sont ceux qui ont trouvé, dans l’histoire du Dahlia noir, une source d’inspiration. 

Sa beauté, sa vie mystérieuse, la violence de sa mort et, sans doute, la recherche du coupable continuent de hanter les esprits…

[]
Couverture du livre Le Dahlia Noir, de James Ellroy

[]
Le Dahlia Noir: Autopsie d'un crime de 1947 à James Ellroy, de Stéphane Bourgoin

[]
Affiche du film Le Dahlia Noir, de Brian De Palma

 

L'affaire du Dahlia noir en quelques dates

  • 29 juillet 1924: naissance à Boston d'Elizabeth Short.
  • Octobre 1930: ruiné et sans le sou, son père Cleo Short abandonne sa famille.
    Il n'est pas clair de comment la famille apprit qu'il était vivant, en Californie.
  • 1943: installation en Californie
  • Mars 1944: rencontre le Lt Joseph Gordon Flicking de l'Air Force
  • 1944: départ pour la Floride
  • 31 décembre 1944 : rencontre le Major Matthew Gordon de l'Air Force.
    Il la demande en mariage.
  • Été 1945 : Il meurt dans un accident d'avion en Inde en 1946.
  • 1946: le Dahlia noir vit à Los Angeles
  • Juillet 1946: elle renoue avec Gordon Flicking
  • Mi-1946: on lui attribue le surnom de Dahlia Noir, vraisemblablement par analogie au film Blue Dahlia, sorti la même année.
  • Décembre 1946 : séjourne chez une amie à San Diego
  • 9 janvier 1947 : la dernière fois qu'Elizabeth Short est aperçue vivante, devant l'Hôtel Biltmore, au centre de Los Angeles.
  • 15 janvier 1947: son corps mutilé est retrouvé dans un terrain vague
  • 23 janvier 1947 : le tueur qui se surnomme The Black Dahlia Avenger appelle un journal.
    Il écrit aussi plusieurs lettres pour narguer la police.

 

Bibliographie et Filmographie

Bibliographie

Le Dahlia Noir
de James Ellroy, 1987
Rivages Thriller, 1988

Affaire du Dahlia noir
de Steve Hodel 

The Black Dahlia Files: The Mob, the Mogul, and the Murder That Transfixed Los Angeles
de Donald H. Wolf
2005

Severed: The True Story of the Black Dahlia Murder
de John Gilmore
1988  

On l'appelai le dahlia Noir
de John Gilmore
L'Archipel, 2006

Qui a tué le Dahlia Noir?
de Stéphane Bourgoin
2014

Filmographie

Who is the Black Dahlia? 
TV, 1975, USA, 100 mn
Avec Lucie Arnaz.

Le Dahlia Noir (USA) adaptation du livre de James Ellroy
Réalisé par Brian De Palma en 2006 
avec Josh Hartnett, Scarlett Johansson, Hilary Swank.

La Vérité sur le Dahlia Noir
Docufiction de Benoît Clair
2006

Spooky Little Girl
American Horror Story,
Épisode 9 Saison 1
FX, 2011

 

 


Étiquettes: Dahlia noir   Elizabeth Short   Grandes affaires criminelles   Dossiers