Salvatore Riina

Salvatore Riina, surnommé La Bête à cause de sa sauvagerie, est l’un des plus célèbres chefs de la mafia sicilienne du XXe siècle. Son règne de véritable psychopathe fut probablement le plus sanglant d’entre tous. Il a en effet à son actif la guerre des mafias des années 1980, mais aussi les violents attentats ayant tué les juges Falcone et Borsellino. Assassin charismatique, Toto Riina, alors capo delle capi, ne sera arrêté qu’en 1993, après des années de cavale.

Salvatore Riina naît le 16 novembre 1930, à Corleone, petit village sicilien plus tard rendu célèbre par le célèbre Vito Corleone de la trilogie Le Parrain de Francis Ford Coppola. Le jeune homme est précoce. En 1949, à seulement dix-neuf ans, il fait ses preuves par son premier meurtre. Il rejoint alors l’organisation, qu’il ne quittera jamais. Un an plus tard, à la suite d’une dispute, il commet un deuxième meurtre. Arrêté cette fois, il est condamné à six ans de prison pour homicide volontaire. C’est son premier passage derrière les barreaux, à seulement vingt ans.

[]
Salvatore Riina

A l’époque, le contrôle de la famille Corleone se joue entre deux hommes: Michele Navarra, et Luciano Leggio. La lutte fait rage entre ces deux profils tout à fait différents. Leggio échappe tout d’abord  de justesse à une tentative d’assassinat commanditée par Navarra. Sa réaction ne se fait pas attendre. En 1959, Navarra est tué dans sa voiture en compagnie de son médecin. A 33 ans, Luciano Leggio devient le nouveau parrain de la mafia sicilienne. Il a de grands projets pour la famille Corleone.  Dès sa sortie de prison, Salvatore Riina devient l’un des favoris du nouveau boss, en compagnie de Bernardo Provenzano, un autre tueur sans pitié.

Les années 1960 se résument pour les trois hommes à la chasse sans pitié de tous les partisans de Michele Navarra. Au bout d’une dizaine de meurtres, les mandats d’arrêt se multiplient, et Riina est obligé de se cacher. Il est toutefois arrêté en 1969. Cette fois «Toto» comme on l’appelle dans son dos, risque la perpétuité. Mais c’est sans compter sur sa brutalité. Riina ne renonce devant rien: provocations, intimidation des témoins, menaces contre les membres du jury. Il est finalement acquitté la même année.

Rien ne s’oppose plus à sa montée en puissance.

 

Le règne de la peur et du sang

1974. Comble du sort, Luciano Leggio est arrêté par la police italienne pour le meurtre de Michele Navarra, une dizaine d’années plus tôt. Toto Riina devient alors le leader de la famille Corleone. Si Leggio continue à avoir une influence de sa cellule, c’est bien Riina qui prend l’essentiel des décisions. Au même moment, le marché de la drogue est en plein essor, et la Sicile devient une plaque tournante du trafic.  L’héroïnerapporte bien plus que le racket, ou les autres activités traditionnelles de la mafia. Riina comprend vite la nécessité de contrôler ce secteur à tout prix.

Il déclare donc la guerre aux autres mafias de l’île. Les chefs des autres familles assurent leur sécurité en corrompant les fonctionnaires italiens, par les relations plutôt que la violence. Leurs parrains sont médiatisés, connus des services de police.  Riina se montre lui très discret, se cachant toujours des forces de l’ordre. Le patron des Corleone décide de renverser cet équilibre par la violence. Dans les années 1970, il ordonne les assassinats de nombreux fonctionnaires, juges et procureurs.  Cela affaiblit l’Etat italien. Mais aussi les autres familles, puisque les meurtres ont été commis volontairement sur leurs territoires, qui donc sont les premières accusées.

[]
Carte d'identité de Riina

La tension entre les différentes mafias est alors à son comble. Trois hommes se dressent face à Salvatore Riina et ses rêves de grandeur: Stefano Bontade, Salvatore Inzerillo, et Gaetanio Badalamenti. Ils sont tous les trois basés à Palerme, capitale de la Sicile, d’où ils dirigent leurs familles respectives. Mais ils sont aussi tous les trois les obstacles à la toute-puissance de la famille Corleone sur l’île. Et cela, Salvatore Riina ne peut le supporter.  Son mot d’ordre est simple : «Soumettez-vous ou mourrez.». 

Ses adversaires tentent de négocier la paix, ils entreront bientôt dans une guerre implacable.

 

La guerre des mafias

Le 23 avril 1981, c’est le quarante-deuxième anniversaire de Stefano Bontade. Toto Riina lui a préparé un cadeau à sa façon. L’homme est tué sauvagement, criblé de balles de Kalachnikov par les tueurs envoyés par La Bête.  Ce meurtre violent marque le début d’une terrible guerre entre les mafias de Sicile. Le 11 mai, c’est au tour de Salvatore Inzerillo d’être assassiné par la famille Corleone.  Badalamenti quant à lui, quitte la Sicile pour échapper au massacre.

Car la rage de Salvatore Riina ne s’arrête pas à ses seuls rivaux. Une fois ceux-ci éliminés, il va en effet s’attaquer à leurs proches, leurs familles, sans aucune pitié ni aucun remords.  Pour que la puissance de la famille Corleone soit totale, il faut faire régner la terreur.  La vengeance de Riina est implacable, et s’applique sans limite d’âge.  Le fils de quinze ans d’Inzerillo est abattu après qu’on lui ait coupé la main.  Elle ne connaît pas non plus  les frontières. Le frère d’Inzerillo est ainsi retrouvé mort dans le New Jersey.

Le règne de Riina est aussi un règne de l’horreur, comme le symbolise la célèbre «salle de la mort». Dans cet appartement de Palerme, un fidèle de Riina, Filippo Marchese, perpètre les pires monstruosités. Les malheureux qui passent entre ses mains sont torturés sauvagement. Qu’ils donnent ou non les informations demandées, ils sont ensuite étranglés, souvent par Marchese lui-même. Leurs corps sont dissous dans de l’acide, ou démembrés pour être jeté à la mer.

[]
Riina règne par l'extrême violence

Devant ces règlements de compte, l’Etat italien n’ose pas intervenir. La domination de Salvatore Riina sur la Sicile est alors sans pareille. Le pont de la mafia peut toucher n’importe qui, n’importe quand. Et il n’hésite pas à le montrer.  Le général Carlos Dalla Chiesa, magistrat muté sur l’île pour lutter contre la mafia, est assassiné le 3 septembre 1982 avec son épouse après être tombé dans une embuscade.

A la fin de 1982, Riina est à son apogée, ayant démontré sa toute-puissance. Plus de mille personnes ont été assassinées par ses troupes en seulement deux ans. Parmi elles, beaucoup d’ennemis, mais aussi ses alliés. Salvatore Riina n’hésite pas en effet à trahir même ses amis. Il fait tuer Filippo Marchese et Pino Greco, deux de ses hommes les plus fidèles, de peur qu’ils deviennent trop puissants.

La fin de la guerre des mafias est une victoire totale pour Salvatore Riina. Les Corleone sont maintenant la mafia la plus puissante de l’île, même s’il a fallu pour cela faire couler des litres de sang.

 

Trahisons et prison

La violence de Riina lui a sans conteste permis d’atteindre une puissance que jamais un chef sicilien n’avait jamais eue avant lui. Mais elle a aussi créé chez les mafiosi un traumatisme terrible, entraînant des réactions toute aussi violentes et inattendues. Comme celle de Tommaso Buscetta.  Cet ancien soutien de Bontade décide de collaborer avec la justice italienne pour se venger de Salvatore Riina. Il est le premier véritable repenti de l’histoire de la mafia. Grâce à toutes ses informations, les juges Falcone et Borsellino sont de plus en plus efficaces dans leur lutte contre la mafia, et donc contre Riina.

Les succès des deux juges se concrétisent lors du Maxiprocès de Palerme, au cours de laquelle 475 mafiosi sont condamnés, y compris Riina par contumace. Le leader des Corleone est en effet toujours en cavale. Inquiet de voir l’étau se resserrer autour de lui, il décide finalement d’agir.  Le 23 mai 1992, une bombe explose dans les environs de Palerme, tuant le juge Falcone, sa femme, et trois gardes du corps. Quelques semaines plus tard, c’est Borsellino qui meurt, victime d’une voiture piégée, le 19 juillet 1992. Les deux assassinats ont été commandités par Salvatore Riina. Paradoxalement, ce coup d’éclat sera son dernier.

[]
Salvatore Riina

Toto, Le petit, comme on l’appelle dans son dos,  est en effet allé trop loin. Il s’est en effet mis à dos l’opinion publique, et même certains de ses hommes commencent à douter de sa stratégie. En outre, durement frappé et critiqué après la mort des deux magistrats, l’Etat italien décide d’intensifier sa lutte contre la mafia. Le 15 janvier 1993, Salvatore Riina est arrêté par les carabiniers à Palerme. Il a été dénoncé par son chauffeur, Balduccio di Maggio. C’est la fin d’un règne de près de vingt ans. Les journaux italiens se félicitent de l’arrestation de celui qu’on appelle alors «Le Diable».

Même s’il nie tout en bloc, Riina est cette fois-ci condamné à la perpétuité pour plus de cent meurtres, dont ceux de Giovanni Falcone et Paolo Borsellino. Il est à ce jour toujours détenu dans une prison de haute-sécurité. Ses contacts avec l’extérieur sont réduits au minimum. A la tête de la famille Corleone lui succède son allié de toujours, Bernardo Provenzano. 

 

Salvatore Riina en quelques dates

  • 1930 : Naissance dans le petit village de Corleone.
  • 1949 : Entrée dans la famille Corleone.
  • 1950 : Premier séjour en prison, condamné pour 6 ans pour homicide involontaire.
  • 1969 : Arrêté, Riina est acquitté lors de son procès.
  • 1974 : Mariage avec sa femme Ninetta, dont il eut quatre enfants.
  • Même année : l’arrestation de Luciano Leggio lui permet de lui succéder à la tête de la famille Corleone.
  • 1981-1982 : guerre des mafias à Palerme dont Riina est l’instigateur, qui fait plus de 1000 morts.
  • 1992 : Assassinats des juges Falcone et Borsellino, tous deux commandités par Riina.
  • 1993 : Arrestation de La Belva, la Bête, à Palerme.
  • 2004 : Arrestation de Giuseppe Riina, plus jeune fils de Salvatore, condamné à quatorze ans de prison. Son frère Giovanni avait déjà été condamné en 1995 pour quatre meurtres.
  • 2009 : Polémique après la découverte d’une page Facebook où l’on pouvait s’inscrire comme fan de Toto Riina.

Bibliographie et filmographie

Livres

  • Excellent Cadavers,
    Alexander Stille,
    Vintage, 1995.
     
  • Reversible Destiny : Mafia, Antimafia, and the struggle for Palermo,
    Jane &Peter Schneider,
    University of Californian Press, 2003.
     
  • Cosa Nostra,
    John Dickie,
    Coronet, 2004.
     
  • Toto Riina, une vie pour le crime,
    Bolzoni,
    Du Toucan.

Film

  • Excellent Cadavers,
    dirigé par Ricky Tognazzi,
    produit par HBO, 1999.