News /

États-Unis : un coffret anniversaire de James Bond pourrait coûter des millions de dollars aux studios.

Les fans ne plaisantent pas avec 007.

Daniel Craig

Alors que prochain James Bond avec Daniel Craig (photo) est en préparation —toujours sans titre officiel et désigné par « James Bond 25 », soit le vingt cinquième film de James Bond— un coffret DVD sorti aux États-Unis et estampillé « 50ème anniversaire » fait parler de lui. La boite porte en effet la mention « Tous les films de James Bond réunis ensemble pour la première fois » (« All the Bond films gathered together for the first time »). Mais le compte n'y est pas : il manque le parodique Casino Royale avec David Niven (1967) et Jamais plus jamais avec Sean Connery (Never Say Never Again, 1983), soit les films « indépendants » de James Bond, parfois appelés « non officiels », faits part d'autres producteurs qui détenaient eux aussi les droits.

Mais on ne plaisante visiblement pas avec 007 selon des fans, qui aidés d'une Loi locale protégeant les consommateurs, le Washington's Consumer Protection Act, ont engagé une class action contre les studios, qui se défendent haut et fort en remarquant que le liste des films contenus dans le coffret est elle aussi imprimée sur la boite.
Mais selon le juge, certaines de ces revendications pourraient être légalement légitimes. Car la plainte a le mérite de poser la question : qu'est ce qui fait un James Bond officiel ?  Ainsi les plaignants soulignent que David Niven était le premier choix de Ian Fleming, le créateur du personnage, pour incarner James Bond.

Alors que risquent les studios ? Ils pourraient être condamnés à délivrer aux acheteurs qui en font la demande des copies numériques des deux films manquants. Selon The Hollywood Reporter qui a sorti la calculette, cela pourrait aller chercher dans les... 8,7 millions de dollars !

Disons, deux Aston Martin. Toutes options.

 

Image :  Twocoms / Shutterstock.com / 347786216 / Usage éditorial


Étiquettes: James Bond  


Commentaires