News /

Festival de Beaune 2017 : Présentation de la compétition et du Jury Sang Neuf

Qui compose le Jury Sang Neuf ? Quels films seront en compétition pour remporter le prix Sang Neuf ? 13ème RUE vous propose un petit résumé.

Partenaire de la compétition Sang Neuf, 13ème RUE vous propose de découvrir les six longs-métrages composant la sélection officielle pour cette catégorie. Venant des quatre coins du globes (Australie, Canada, Chine, Sénégal, Italie...) ces derniers seront visionnés par un jury composé de cinq noms spécialement réunis pour l’occasion.

Les films en lice pour la compétition Sang Neuf 

  • Mean Dreams, de Nathan Morlando (Etats-Unis/Canada, 2016) – 1h48

Quand Jonas, le fils d’un fermier local âgé de quinze ans, rencontre Casey, sa nouvelle voisine du même âge, il en tombe immédiatement amoureux. Au fil de leur idylle, Jonas découvre les dangers et la violence du milieu familial dans lequel vit Casey. Il prend alors l’initiative de s’enfuir avec elle, après avoir volé un sac rempli de billets provenant du trafic de drogue orchestré par le père de Casey, un flic local corrompu. Quand celui-ci se lance à leur poursuite, les deux adolescents vont être confrontés à la dure réalité qui est désormais la leur : comment réussir à survivre et comment faire un choix qui, sans aucun retour en arrière possible, changera leur vie à jamais.

Avec Josh Wiggins (Jonas Ford), Sophie Nélisse (Casey Caraway), Bill Paxton (Wayne Caraway).

  • Que Dios nos Perdone, de Rodrigo Sorogoyen (Espagne, 2016) – 2h04

Bande-annonce en version originale sous-titrée anglais.

À Madrid, durant l’été 2011. La crise économique ébranle la société et provoque la naissance du mouvement social 15-M, celui des Indignés. De surcroît, des milliers de pèlerins débarquent dans la capitale espagnole pour y accueillir le Pape. C’est dans ce contexte que les policiers Alfaro et Velarde ont pour mission d’arrêter de manière “discrète” un assassin présumé. Mais la pression exercée et la course contre la montre leur feront prendre conscience d’une terrible vérité : dans quelle mesure sont-ils si différents du criminel qu’ils poursuivent ?

Avec Antonio De La Torre (Velarde), Roberto Álamo (Alfaro), Javier Pereira (Bosque), José Luis García Pérez (Sancho).

  • The Truth Lies in Heaven, de Roberto Faenza (Italie, 2016) – 1h31

Bande-annonce en version originale.

Le 22 juin 1983 dans le centre de Rome, Emanuela Orlandi, une adolescente âgée de 15 ans dont le père travaille pour le Vatican, disparaît sans laisser de traces. Pendant plus de trente ans, cette mystérieuse affaire, dans laquelle est impliqué l’État du Vatican d’une manière ou d’une autre, est restée sous silence. Cette histoire vraie, dont les ramifications complexes mêlent la sphère politique, le crime organisé et l’Église, demeure symptomatique de l’Italie contemporaine.

Avec Riccardo Scamarcio (Enrico De Pedis), Maya Sansa (Maria Watts), Greta Scarano (Sabrina Minardi), Valentina Lodovini (Raffaella Notariale).

  • Killing Ground, de Damien Power (Australie, 2017) – 1h29

Bande-annonce en version originale.

Lorsque Ian et Samantha, un jeune couple qui espère passer un week-end tranquille dans un parc national, arrivent à destination, ils découvrent un véhicule 4×4 et une autre tente déjà installée, mais aucune trace de leurs propriétaires. Pas même à la nuit tombée, quand l’inquiétude commence à monter ! Peu après, la découverte d’un enfant abandonné dans les bois marque le début d’une série d’événements terrifiants pendant lesquels le couple formé par Ian et Sam ne manquera pas d’être mis à rude épreuve.

Avec Aaron Pedersen (Germain), Harriet Dyer (Samantha), Ian Meadows (Ian), Tiarnie Coupland (Em).

  • Wùlu, de Daouda Coulibaly (France/Sénégal/Mali, 2016) – 1h35

Extrait du film n°1.

Extrait du film n°2.

Ladji, âgé de vingt ans, est chauffeur de bus. Il travaille dur pour survivre et permettre à sa soeur Aminata qui se prostitue d’en sortir. Alors, quand il perd son emploi, il décide de contacter Driss, un dealer, pour lequel il accepte de conduire une petite cargaison de cocaïne entre Conakry et Bamako. C’est facile, ça gagne bien, le métier est en pleine croissance et on lui donne enfin sa chance. Ladji va la saisir puis gravir les échelons et gagner de l’argent – beaucoup d’argent. Mais les choses se compliquent toujours quand on arrive au plus haut.

Avec Ibrahim Koma (Ladji), Inna Modja (Aminata), Ismaël N’Diaye (Zol), Jean-Marie Traoré (Houphouet)

  • Old Stone, de Johnny Ma (Canada/Chine, 2016) – 1h20

Bande-annonce en version originale sous-titrée anglais.

Suite à l’accident qu’il a involontairement causé, un chauffeur de taxi décide d’accompagner la victime à l’hôpital. Selon la loi, il se retrouve alors financièrement seul responsable de ses frais médicaux. Pris dans un engrenage bureaucratique qui le mènera inévitablement au gouffre financier et au surendettement, il en vient à considérer le meurtre comme seule échappatoire.

Avec Chen Gang (Lao Shi), Nai An (Mao Mao), Wang Hongwei (le Capitaine), Luo Xue’er (Xue’er)

Le jury Sang Neuf

  • Jacques Weber : président du jury Sang Neuf, cette figure du milieu théâtral et cinématographique français possède une filmographie impressionnante. Avec plus d’une soixantaine d’apparitions au théâtre et près de cinquante films à son actif, le comédien est une véritable référence et avait obtenu en 1991 le César du meilleur acteur dans un second rôle pour Cyrano de Bergerac.

  • Sveva Alviti : Débutant en Italie face à Sophia Loren dans la série télévisée La mia casa è piena di specchi, Sveva Alviti enchaîne les courts-métrages avant de jouer en 2013 dans un premier long-métrage : AmeriQua. En France, l’actrice se fait connaître en 2017 grâce au Dalida de Lisa Azuelos, dans lequel elle interprète le rôle de la chanteuse.

     

  • Arthur Harari : réalisateur et scénariste français, Arthur Harari remporte en 2016 le prix spécial du Jury ex-aequo (avec Desierto de Jonas Cuaron) lors de la 8ème édition du Festival de Beaune. Une victoire de prestige qui en amènera une autre : celle de Niels Schneider dans la catégorie meilleur espoir masculin aux Césars 2017.

     

  • Philippe Kelly : Compositeur attitré de la très populaire série Fais pas ci, fais pas ça, Philippe Kelly s’est distingué au fil des années en composant les bandes originales de films comme Disco de Fabien Onteniente, Tant qu’il y aura des femmes de Didier Kaminka , ou plus récemment, le très émouvant Monsieur & Madame Adelman de Nicolas Bedos.

     

  • Zazie : ayant réalisé une carrière jusque-là exemplaire, Zazie est devenue au fil des années l’un des noms des plus marquants de la chanson française. Disque de platine à six reprises et quadruple disque d’or, la chanteuse est également l'artiste la plus récompensée de l'histoire des Victoires de la Musique en compagnie de Vanessa Paradis et de Jean-Jacques Goldman avec six trophées remportés.

Si vous désirez plus d'informations sur ce Festival de Beaune 2017, rendez-vous sur le site officiel de l'évènement en cliquant ICI.

 

Image : détail de l'affiche © Festival de Beaune 2017


Étiquettes: Beaune 2017   Festival de Beaune  


Commentaires